Les responsables syndicaux lors des deux initiatives de ce samedi matin (10 et 11h) dans notre ville ont exprimé leurs solidarités avec le mouvement  » Occupons Chalon « , en dénonçant la loi  » réforme chômage « . Cette année, les syndicalistes de la CGT, FSU et Solidaires ont pris la parole devant l’Espace des Arts à l’issue du cortège parti du kiosque de la place de Beaune et, de l’autre côté, devant la Maison des syndicats, lors du rassemblement organisé par Force Ouvrière.

Manifestation CGT, FSU, Solidaires

UN CORTÈGE AVEC UN PEU PLUS DE 300 PARTICIPANTS (CGT, FSU, Solidaires)

Défense des droits sociaux, des services publics, dénonciation de la loi sécurité globale ou encore inquiétudes devant l’extrême droite ont été exprimés à plusieurs reprises.
Le cortège aux drapeaux multicolores s’est formé place de Beaune. Environ 300 personnes ont défilé jusqu’à l’esplanade de l’espace des arts. Aux côtés des syndicalistes et des militants politiques, plusieurs élus (et candidats aux deux prochaines échéances électorales) ont participé à cette manifestation : Jérôme Durain, sénateurs, Violaine Gillet, Raymond Gonthier, Fernand Renault, conseillers départementaux, Nathalie Leblanc, élue régionale et conseillère municipale, Denis Lamard conseiller régional et tête de liste aux régionales (Le temps des cerises), Mourard Laoués (E.E.L.V), Florence Folléat, élue de Chatenoy, Beninger, élu de Chagny., Jean Michel De Almeida (P.C.F), Elenéa Berruet (F.I) et des citoyens engagés au sein du « Printemps chalonnais »…

Rassemblement FO Maison des Syndicats

DEVANT LA MAISON DES SYNDICATS 

« Nos revendications demeurent d’actualité, elles ne sont pas confinées »‘ a lancé François Bucaille, secrétaire départemental de Force Ouvrière, devant la maison des syndicats. « Les mesures liberticides se renforcent dans un contexte marqué par la crise sanitaire » a dénoncé l’intervenant. Ce dernier a relevé à propos du plan de relance : « il n’y a pas de contreparties, les dividendes des grands groupes sont préservés ». François Bucaille n’a pas manqué d’évoquer une augmentation pour les exclus du Ségur de la santé tout comme il a demandé le retrait de la réforme concernant les retraites.

Manifestation CGT, FSU, Solidaires

EXTRAITS DES INTERVENTIONS DEVANT L’ESPACE DES ARTS

  • CYRIL MEULIEN (SECRÉTAIRE DÉPARTEMENTAL DE LA F.S.U) 

« La précarité et la pauvreté gagnent du terrain en particulier chez les jeunes et les salariés fragilisés par des C.D.D. De plus en plus émerge le sentiment d’une génération sacrifiée. Nous demandons un plan de soutien en direction de la jeunesse ».

 

  • THIERRY BARBIER (SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’U.L C.G.T)

« Ce premier mai, c’est aussi celui de l’anniversaire de la commune… Depuis plus d’un an, la covid bouleverse nos vies… Macron cherche à diviser les salariés et la population, nous devons au contraire, ne pas opposer les générations… ». Un smic à 1800 euros, la semaine à 32 h sont des revendications légitimes »…

  •  PASCAL POYEN (SOLIDAIRES) :

 » Parmi les mesures d’urgence : l’interdiction des licenciements dans les entreprises faisant des profits, des conditions sociales et écologiques pour entreprises bénéficiant d’aides publiques, l’abrogation de la réforme chômage, des brevets publics sur les vaccins et socialisation de l’industrie pharmaceutique »….

François Bucaille (FO)
  • Photos : Daniel et Marie
  • Photo de Une : Début du rassemblement, avant manifestation, place de Beaune

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.