Ils disent «  »Non » à l’instrumentalisation de la Laïcité par Gilles Platret

0
664

ChalonTV reçoit, ce samedi 5 février 2022, Sébastien, Ambrine, Martine, 3 membres du Collectif Laïcité 71 (chalonnais). Ce jeune comité est né, en janvier, suite à une « nouvelle provocation » du maire Gilles Platret au nom de la laïcité (Femme musulmane voilée accompagnant une sortie pédagogique, pour Noël, sur le patrimoine français). Pour les membres de ce collectif, comprenant une cinquantaine de membres de toutes origines, cela en est trop des provocations par communiqué, par voie de presse, par chaînes d’information continues, notamment CNews, en conseil municipal des attaques incessantes, blessantes, injustifiées, en plus au nom de la laïcité, d’une partie de la communauté française, notamment musulmane. Pour le Collectif, le premier édile de la ville instrumentalise la laïcité à des fins politiques et électorales. Ne rien dire, c’est approuver. Le collectif parle donc, dénonce. Il a lancé une pétition et poursuivra ses actions pour rassembler, pour bien vivre ensemble, ce qui est la finalité de la loi de 1905 sur la laïcité. Ils nous expliquent sur notre plateau leurs motivations et leurs combats qui ne font que commencer…!

APPEL POUR LA DÉFENSE DE LA LAICITÉ : UN PRINCIPE RÉPUBLICAIN QUI NOUS RASSEMBLE (Communiqué du Collectif début février)

La laïcité est un principe républicain qui vise à organiser socialement la liberté de conscience dans le respect des convictions de chacun.

Depuis plusieurs années, le maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret et d’autres forces politiques locales ou nationales, instrumentalisent la laïcité à des fins électoralistes. Les valeurs de la République et le principe de laïcité doivent être un rempart contre tous les extrémismes politiques ou religieux. À l’heure où notre société est traversée par de profondes tensions politiques, religieuses ou ethniques, il est fondamental que les citoyennes et citoyens attachés aux valeurs républicaines (c’est-à-dire à cette volonté de vivre-ensemble dans le respect des libertés individuelles), aux principes universalistes et humanistes, mis en avant par la loi de 1905, dépassent les clivages et se rassemblent pour les défendre. Ce combat républicain doit passer par l’école, les corps intermédiaires, le milieu associatif, les politiques de proximité et s’ouvrir à tous les citoyens sans aucune distinction.

Nous, femmes et hommes, citoyennes et citoyens engagés dans la vie de nos cités, appelons à un sursaut républicain pour nous élever contre celles et ceux qui, à des fins de propagande, jouent sur les peurs en dénaturant la laïcité. Nous appelons également toutes les forces vives, attachées à la loi de 1905, aux principes universalistes, émancipateurs, fraternels de notre République à nous rejoindre et à construire ensemble une réponse aux replis identitaires et réactionnaires autour de trois grands axes :

Réaffirmer la primauté des valeurs républicaines et du principe de laïcité comme ciment de notre société face à toutes tentatives d’instrumentalisation d’où qu’elles viennent.

Soutenir l’école républicaine dans son action quotidienne pour l’éducation à la citoyenneté.

Affirmer et amplifier le rôle fondamental des structures associatives et des corps intermédiaires dans la construction d’une citoyenneté active pour tous.

Parce que la promesse d’égalité ne peut pas être qu’un discours et qu’elle s’ancre dans la diversité sociale, faisons vivre localement ce principe essentiel de la République.

Pétition du Collectif chalonnais Laïcité (photo prise le 14 février) : https://chng.it/BQkb99kpQr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.