Ils sont jeunes, et tout a commencé dans une salle de ping-pong, et oui… Mais ce n’est pas leur vocation, ils sont deux au départ, le ping-pong ce n’est pas leur truc…. Ils sortent de la salle et échangent sur la musique, le métal, le grunge, le stoner…

Bref des lycéens qui préfèrent les salles de concert aux salles de sport…

La rencontre entre basse et batterie… On vous présente dans l’ordre Matthieu et Charlélie

Ils se mettent donc à dépoussiérer la salle de musique de leur lycée. Ils savent faire et le font… Quelques reprises de rock, du bon, du chouette comme on connaît tous, nous les vieux ayant écouté du ACDC ou Queen par exemple.

Étienne (guitariste, issu d’un groupe avec sa cousine les « X=15 » référence à la croix sur le calendrier pour la répétition à 15h tous les samedis) rencontre Charlélie sur annonce, ça matche ! Et pour l’anecdote on notera à ce stade de l’histoire qu’Étienne est tombé dans le chaudron musical dès sa naissance, baigné par sa Mam’s des MONKEYS BUSINESS, et son Daron des RIFF RAFF (Étienne déjà à la gratte…)

Étienne et Matthieu se rencontrent ensuite à l’anniversaire de Charlélie, et là… Tout commence… C’est comme dans une série, les trois compères se découvrent au milieu des gâteaux et des bougies, mais entre eux ça parle de zic, de métal, de groupes, de scène… Le noyau se crée naturellement, trois instruments réunis, comme un fruit mûr !

Magique… Ils parlent la même musique, ça se sent, ça respire, ça s’inspire de bonnes références. Ils ont moins de 30 ans… ils auraient pu jouer aux billes, mais ils ont choisi la cour des grands ! Hop, direction les premières répèt’ communes.

Se pose la question d’une voix… Découverte d’Éric ! Choisi parmi de plusieurs chanteurs. Un chanteur qui cherche un groupe (un ancien batteur), il était de Troyes, il découvre Dijon, et sort de sa zone de confort musical, envie d’une osmose, et ça le fait !

Le groupe est là, et bien là !

Ils décrochent des scènes, là où se présente l’occasion, lors de festivals comme le ‘’Brioooche Fest, ‘’ ou ‘’Brock’n’Roll’’, sans oublier les fêtes de la musique, ainsi que l’incontournable ‘’le père Noël est un Rockeur ‘’ à la péniche à Chalon….

Eh OUI… Sponsorisés ???  NON, juste du talent…

Du coup tous les samedis repèt’ local péniche dans cet endroit mythique, dans la continuité de grands groupes.

Pour y être, c’est chaud, c’est authentique, ça envoie du lourd. Je les ai vus avec mes potes et ma famille de concert il y a quelques semaines, là j’ai le privilège d’être à la répétition.

J’ai l’impression d’avoir 20 balais…  J’aurais écouté la même chose il y a 30 ans en arrière.

J’entends du System, du Tool, du Deftones, du Black Sabbath, du KYUSS, toutes générations confondues… Même du Rollins Band, du Rammstein, du Alice In chains.

Amateurs multi Âge et vieux rockeurs, je vous invite à écouter, à découvrir, et danser (voire pogoter) sur leurs titres… Enfin, s’il vous reste des cheveux vous aurez l’occasion de balancer vos touffes, genre HEAD Banding. Si vous n’avez plus de cheveux, et bien vous ferez comme moi et remuerez vos têtes rasées aux rythmes importants et emportants, en se laissant dresser les poils sur les bras à défaut des cheveux.

Sur scène on sent bien le choix… ; le chanteur arrive plus tard, on sent le groupe se roder, se chauffer, se déchaîner, et au bout de quelques morceaux une voix en osmose avec la musique se pose dessus, mène le rythme, l’accompagne, les fait démarrer encore plus fort

Et soudain la voix devient instrument.

Leur passion ? la musique, avant tout… Quand ils composent ils arrivent avec leurs idées, en bavent sur un morceau (comme dans toute composition), et ils sortent des lignes de basses, etc., et çà s’enchaîne.

Et on entend un vrai global, qui prend au fond des tripes.

Ça envoie du lourd. C’est crescendo, t’as pas envie que ça s’arrête ! et t’es pris dedans !

Désolé chers lecteurs, mais j’en suis arrivé à vous tutoyer, tellement j’ai été emporté par leur musique.

J’ai découvert des jeunes pleins de belles valeurs humaines et musicales, qui savent rester humbles… qui se taquinent entre eux avant la scène, et admirent leur public, qu’ils n’imaginaient pas aussi motivés et nombreux.

Prochains rendez-vous ? Ça sera avec eux …du haut de leurs quelque 3 ans, je les attends de pied ferme et j’attends leurs prochaines dates (petite confidence : un festival de prévu en 2020). Et ceci en plus de leur envie d’un support musical (il en existe déjà plusieurs, mais numériques ….. cliquez ici FERRAILLE Sans parler d’un éventuel clip.

https://www.facebook.com/FerrailleGroupe/

FeraiLLE

Ils ont besoin et envie de voir de la foule et des fois d’une pause bière… Mais ça je m’en occupe…

Reportage, Photos, Vidéos :  Joël Léger

  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.