« Nous ne voulons pas de cette loi, il est hors de question dont nous nous contentions d’amendements, nous reviendrons après la trêve des fêtes de fin d’année », a lancé Philippe Janet. Des propos en guise de conclusion d’une quatrième manifestation contre la loi sécurité globale, s’étant achevée, place de Beaune, ce samedi 19 décembre 2020.

Un cortège dans le sens contraire aux habitudes (Port Villiers – place de Beaune)

SYNDICALISTES, CITOYENS MILITANTS, GILETS JAUNES ET LIBERTAIRES

Le cortège s’est formé au pied de la statue de Nicéphore Niepce, aux environs de 15 Heures. Il était composé de syndicalistes de la C.G.T, de Solidaires, de la F. S.U, de militants de différents partis de gauche (P.S, P.C.F, E.E.L.V. France Insoumise), mais aussi une poignée de gilets jaunes avec à leurs côtés une quinzaine de militants des différentes composantes du monde libertaire (Union Communiste Libertaire et Confédération Nationale du Travail) sans oublier des militants de la ligue des Droits de l’Homme et des artistes représentants le monde culturel.

Devant la Sous-Préfecture, Pierre Laine (Solidaires) a dénoncé cette loi « C’est un recul pour les libertés publiques », a déploré le syndicaliste. Des propos repris par Pascal Poyen (Co secrétaire départemental de Sud – Solidaires).

UNE RIPOSTE UNITAIRE APRÈS L’AGRESSION DE 4 MILITANTS

 » Trois militants communistes et une bénévole associative ont été victimes de violences illégitimes de la part d’une poignée d’extrémistes racistes et réactionnaires vendredi en début de soirée » a commenté Jean Michel De Almeida.

Une centaine de manifestants pour une 4éme manifestation « bon enfant  » ce samedi

Le secrétaire de la section communiste du Grand Chalon, a précisé « cela a eu lieu, alors que ces militants rentraient tranquillement d’une marche aux flambeaux en guise de solidarité aux migrants. Nous allons organiser une riposte unitaire » devait poursuivre le responsable communiste.

Il a reçu les soutiens d’Aline Janet (L.D.H), de Nathalie Leblanc (P.S), de Francine Chopard (P.R.G), d’Amandine Ligerot (E.E.L.V) et des responsables syndicalistes présents.

Nathalie Leblanc – Francine Chopard
Jean Michel De Almeida (P.C.F)
Des artistes sur les marches du palais de justice

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.