Ce jeudi après-midi 12 mars 2020, le devenir de l’hôpital, des services hospitaliers en débat avec les six têtes des listes, à l’invitation de la C.G.T du Centre Hospitalier

« Le maire de la ville centre est aussi Président du Conseil de Surveillance du centre hospitalier, comment concevez-vous cette responsabilité si vous êtes élu » a lancé, en guise d’introduction et de rappel, Hervé Maillot. Ces propos destinaient aux six têtes des différentes listes en présence, lors d’un débat se déroulant à la maison des syndicats, d’une durée de près de deux heures.

Isabelle Dechaume ( Chaque Jour Chalon) aux côtés de Gilles Platret ( En Avant Chalon)

LE R.N INDÉSIRABLE ET LE DÉPUTÉ TROP SOUVENT ABSENT

« Nous n’avons pas invité le Rassemblement National (ex Front National) » a souligné, M. Maillot en précisant «  Ce que porte cette formation politique est incompatible avec les valeurs de la C.G.T ».

Autre constat, « Nous déplorons depuis trop longtemps l’absence sur les dossiers liés à la défense de l’hôpital et des services hospitaliers, celle du député Raphaël Gauvain » a noté, Alain Chalot.

Alain Chalot ( C.G.T Centre hospitalier William Morey)

CINQ QUESTIONS AUX SIX TÊTES DES LISTES

Tour à tour, Gilles Platret (En Avant Chalon), Isabelle Dechaume (Chaque Jour Chalon), Nathalie Leblanc (Cultivons Chalon), Mourad Laoués (Bien vivre à Chalon), Alain Rousselot-Pailley (Ensemble Chalon L.R.E.M) et Pascal Dufraigne (Faire Entendre le Camp des Travailleurs, Lutte Ouvrière) ont répondu à cinq questions. Ces dernières ont été formulées par les syndicalistes C.G.T des hospitaliers.

Durant l’intervention de Bruno Legourd ( En Avant Chalon), ex directeur du Centre Hospitalier

À L’UNISSON POUR UN COLLECTIF DE DÉFENSE DE L’HÔPITAL ET POUR REFUSER LES FUSIONS

Les six candidats avec quelques nuances d’appréciation ont affirmé leur refus de voir fusionner le centre hospitalier avec d’autres structures, par contre, ils se sont montrés « favorables » à coopérations médicales et techniques sur le territoire nord du département.

Autre point de convergence, celle lié à la création d’un collectif de défense de l’hôpital (v 1) et des services hospitaliers (regroupant professionnels, personnels, élus, usagers, associations, syndicats et des services hospitaliers. Pascal Dufraigne, ex-syndicaliste a émis non seulement des réserves, mais a souhaité « une mobilisation des personnels et une convergence des luttes pour faire reculer le capital qui a intérêt à privatiser les services hospitaliers et de santé »

Alain Rousselot Pailley ( Ensemble Chalon) et Pascal Dufraigne ( Lutte Ouvrière)

EN PRÉSENCE DE SYNDICALISTES, DE CANDIDATS RÉFÉRENTS 

Dans l’assistance se trouvaient des syndicalistes C.G.T, des candidats et parmi eux, des candidats référents comme Bruno Legourd, ex-directeur en 5éme position sur la liste « En Avant Chalon », Francine Chopard, t Arnaud Barras (Cultivons Chalon) et Claire Rocher (Lutte ouvrière), tête de liste à Dijon.

Nous reviendrons sur ce débat 

A la Une : Hervé Maillot ( C.G.T Action Sociale- Santé) 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.