Avant, pendant, après Covid, l’Hôpital est en danger…!

0
1710

Sous les projecteurs de CTV reçoit Alain Challot, Valérie Roussot, Jacques Djebari de la CGT santé de Chalon

La pandémie Covid a montré fortement la fragilité, le manque de moyens de nos hôpitaux, celui de Chalon compris. C’est grâce au dévouement, à la compassion, à la volonté, au travail acharné, aux heures supplémentaires de tous les personnels de l’Hôpital que la casse a été, en grande partie, limitée. La directrice de l’Hôpital William Morey de Chalon nous confiait qu’il n’était pas sûr que les personnels épuisés par les deux vagues puissent faire face à une troisième.

Le problème des hôpitaux n’est pas nouveau, n’est pas que macroniste. Cela fait longtemps et de nombreux présidents que les moyens financiers et humains sont réduits, que les patients deviennent des clients, il faut que l’Hôpital soit rentable. Rappelons-nous la campagne de 2017 où certains candidats prévoyaient de réduire les fonctionnaires (500 000 pour M. Fillion) donc d’affaiblir le service public. La pandémie, les manifestations, la lutte des personnels, le soutien de la population ont l’air d’avoir changé le refrain… à voir dans la durée.

La CGT Santé de Chalon/s (et d’ailleurs) est depuis fort longtemps mobilisée pour défendre le service public de l’Hôpital (conférence, grèves, manifestations…). Elle s’est (voir nos différents reportages) mobilisée pour l’implantation d’un service d’angioplastie à Chalon.

L’hôpital est neuf et semble invincible, méfions-nous des apparences, comme des paroles, tout peut s’effondrer par l’épuisement et le manque de personnel, soignants et autres, au détriment des malades, de nous donc…!

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.