Ce 2 juin, à Chalon, c’est le Grand jour pour les enfants des écoles. En confinement depuis le 16 mars, une partie des élèves va retrouver les bancs de l’école. C’est le cas pour les petits de l’école maternelle Romain Rolland des Aubépins.

Sophie Lartaud est directrice de cette école. Elle s’occupe des plus petits, ceux qui ont de 2 à 3 ans. Son école comporte 4 classes. Sa classe compte 16 enfants dont beaucoup sont des enfants de migrants, hébergés au foyer ADOMA et dont certains sont anglophones. Ce jour, pour le respect des barrières sanitaires et la protection des enfants, elle accueille 3 (au lieu de 4 prévus), enfants. Leurs parents ont été volontaires pour que leurs bambins, qui ont vécu souvent confinés dans des espaces extrêmement réduits, retrouvent Romain Rolland, la maîtresse, les copains, et copines, leur amoureux ou amoureuse, les contes, les chants, les jeux, les toboggans… l’école quoi… !

Hier, lors de son interview où elle racontait son travail pendant le confinement et la préparation de cette rentrée (Voir le reportage vidéo). Cette rentrée, elle l’attendait, ce mardi 2 juin, sereine et joyeuse.

Aujourd’hui dans cette nouvelle interview, cette rentrée est assez calme et moyennement joyeuse, raconte-t-elle, moins enjouée. Sophie n’a donc accueilli que 3 enfants, ce qui n’est pas beaucoup et ne rend pas la classe très dynamique. Ils sont surpris du changement de mobilier, des nouvelles habitudes, de la non-latitude à se lever, à prendre, puis laisser, un jouet comme il le faisait avant et du peu d’enfants dans la classe, eux qui sont d’habitude 16. Ils sont silencieux, un peu déboussolés, ils ne reconnaissent pas leur école… dit Sophie.

Sophie Lartaud est encore plus convaincue que ce mois de classe de juin est nécessaire pour la socialisation des enfants. C’est donc avec force, sourire et conviction qu’elle reprendra demain le chemin de l’école, l’école de la République, l’école de la chance donnée à tous, l’école de la vie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.