Ce mardi 2 juin 2020, c’était le dernier jour d’inscription pour les listes dans la perspective du 2e tour des municipales fixées le dimanche 28 juin prochain. Dans notre département, les villes d’Autun, Chagny, Montceau-les-Mines, Saint-Vallier, Charnay-lès-Mâcon, Cluny sont concernées. La participation, l’effet Covid, une campagne très particulière sans grande réunion publique détermineront les résultats d’un second tour s’annonçant d’ores et déjà incertain à Chagny, Autun, Montceau, Cluny et Charnay avec 4 listes en présence dans ces deux dernières villes…

LA MOBILISATION DÉTERMINERA LE 2éME TOUR

Hôtel de ville de Chagny (Pierre-bastien)

À Chagny, moins d’une centaine de voix séparaient le 15 mars dernier, les trois listes en présence, chaque camp mobilise. La ville gérée par Michel Picard, depuis mars 2001, après 21 ans de municipalité de gauche (Daniel Malingre et Michel Lauzier) verra une nouvelle fois une triangulaire. Comme au premier tour les listes sont conduites par Estelle Bernard Brunaud, Sébastien Laurent et Richard Béninger (Liste citoyenne), les deux premières comptent des élus municipaux de la majorité sortante de Michel Picard., présent sur la liste de Mme Bernard-Brunaud.

Hôtel de ville de Cluny

À Cluny, le maire sortant M. Boniau (Divers Droite) a été distancé par une nouvelle venue    Marie Fauvet (Divers Gauche) bénéficiant de l’appui de l’ancien maire, M.Delpuech (2014-2020). L’ancien directeur général des services de la ville de Saint Marcel, Paul Galland (également Divers Gauche), est en troisième position, aucun rapprochement tant sur l’échiquier gauche que droite n’a pu se concrétiser, les forces en présence au premier tour le seront le 28 juin prochain. À Charnay-lès-Mâcon, la conseillère régionale de centre droit Christine Robin est en tête, elle trouvera face à elle une liste conduite par le tandem Serge Gaulias et Laurent Voisin, ces deux adjoints sortants ont scellé une entente. La gauche est présente ainsi qu’une quatrième liste ayant fait jeu égal en mars dernier. L’ombre de l’ancien député-maire, Gérard Voisin, maire de 1983 à 2014 est encore présente…

À AUTUN UN DUEL V. CHAUVET (MODEM)- F. BROCHOT (DIVERS DROITE)

Hôtel de ville d’Autun

Conseiller départemental d’Autun 1, Frédéric Brochot a viré en tête en mars dernier, devançant le jeune maire sortant, Vincent Chauvet (1) (Modem), d’une cinquantaine de suffrages. Le vice-président en charge de l’agriculture au conseil départemental entend bien faire tomber non seulement Vincent Chauvet, mais surtout le député (LREM), Rémy Rebeyrotte, présent sur la liste de M. Chauvet. Absents du second tour, la liste de Bertrand Joly-sur laquelle figure Rémy Chantegros (Centre Droit) pourrait jouer les «faiseurs de maire », sans oublier les abstentionnistes et les ex-électeurs de gauche….

Autun, s’est donné à la gauche il y a 25 ans avec Didier Martinet, tout est possible… Les anciens « adversaires » du passé sont souvent devenus par la suite des alliés, cette année encore n’échappe pas à cette règle, l’ancien député (UMP), Jean Paul Anciaux apporte un soutien à la liste de M. Chauvet. A Contrario, l’ex-PS Mickaël Guijo, un temps conseiller général remplaçant est en numéro 3 sur la liste de M.Brochot dont le père a été adjoint du sénateur maire, Marcel Lucotte. Outre la gestion de la ville d’Autun, l’un des véritables enjeux est le devenir de la Communauté de Communes – Grand Autunois- Morvan, présidée par Marie Claude Barnay ,réélue maire de la Grande Verrière. Des colistiers de Mrs Joly et Chantegros (ce dernier a été leader de l’opposition municipale entre 2014 et 2020) apportent un soutien à Vincent Chauvet…

Hôtel de ville de Montceau

MONTCEAU : UN CHALLENGE DIFFICILE, MAIS PAS IMPOSSIBLE POUR Marie Claude JARROT

Marie Claude Jarrot a sans doute en mémoire le 2e tour de mars 1965, lorsque son père, alors député et maire de Lux, triompha de la gauche, cette dernière était alors divisée au premier tour avec pas moins de 3 listes, à moins que celle devenue maire en mars 2014 se souvienne que le score de Lilian Noirot avait fléchi, entre les deux tours. Les deux listes de gauche ont fusionné dans la perspective du 28 juin, le total de ces deux listes dépassent celui de Mme Jarrot en tête le 15 mars dernier. Laurent Selvez et Éric Commeau, deux ex-adjoints de Didier Mathus sont désormais à l’unisson avec le soutien du P.C.F et de la France Insoumise. Ces deux forces politiques comptent encore une certaine influence dans le bassin minier. Lilian Noirot (ex FN-Souverainiste) est présent tout comme la fille de la suppléante du député Raphaël Gauvain (LREM) sur la liste de la maire sortante.

Des résultats qui seront scrutés à la loupe, non seulement par les états-majors départementaux des partis politiques, mais aussi par celles et ceux qui prétendent à un mandat de sénateur.

(1) Vincent Chauvet est devenu maire en juillet 2017, succédant à Rémy Rebeyrotte, élu député.

Photos sources Wikipédia

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.