Le « Moskva », vaisseau amiral de la flotte russe en mer Noire, a coulé

0
308

Le croiseur Moskva, navire amiral de la flotte russe en mer Noire, endommagé durant l’offensive contre Ukraine, a coulé, a annoncé, jeudi 14 avril dans la soirée, le ministère de la défense russe. « Lors du remorquage du croiseur Moskva vers le port de destination, le navire a perdu sa stabilité en raison de dommages à la coque subis lors de l’incendie, survenu à la suite de la détonation de munitions. Dans des conditions de mer agitée, le navire a coulé », a précisé le ministère, cité par l’agence d’Etat TASS.

C’est le premier navire de guerre à couler depuis le croiseur argentin Général-Belgrano, torpillé le 2 mai 1982 par un sous-marin britannique pendant la guerre des Malouines. Au moment où l’armée russe est en passe de prendre le contrôle du port stratégique de Marioupol, sur la mer d’Azov, et d’étendre son offensive dans le sud et l’est de l’Ukraine, ce croiseur lance-missiles avait été « gravement endommagé », avait déclaré plus tôt dans la journée le ministère de la défense russe, cité par les agences d’Etat RIA Novosti et TASS. « En raison d’un incendie, des munitions ont explosé à bord » et l’équipage a été entièrement évacué, avait fait savoir le ministère, précisant qu’une enquête était en cours pour déterminer l’origine de cet incendie. Les agences de presse russes avaient précisé que le croiseur était équipé de seize missiles de croisière antinavire de type Vulkan.

Les autorités ukrainiennes ont affirmé pour leur part que le Moskva avait été touché par des missiles. « Des missiles Neptune qui protègent la mer Noire ont causé d’importants dégâts à ce navire russe », s’est félicité le gouverneur ukrainien de l’oblast d’Odessa, Maksym Martchenko. Un porte-parole de l’administration militaire d’Odessa, Serhi Bratchouk, a écrit sur Telegram que, « selon des données disponibles, des missiles [ukrainiens] étaient à l’origine des » sérieux dommages subis par le navire.

« Nous ne comprenons pas ce qui s’est passé », a toutefois souligné un conseiller du président ukrainien, Oleksiy Arestovych, sur YouTube, selon qui « une surprise est arrivée au vaisseau amiral de la flotte russe de la mer Noire ». « Il brûle avec intensité. Maintenant. Et, avec cette mer agitée, il est impossible de savoir quand ils seront capables de recevoir de l’aide », avait-il encore dit, assurant que « 510 membres d’équipage » étaient à bord. Une cinquantaine de marins russes auraient été récupérés par un navire turc.

Ce navire de 12 490 tonnes, long de 180 mètres et emportant 66 officiers et 419 marins, a été mis en service du temps de l’Union soviétique, en 1983. Il appartient à la classe Slava de croiseurs lance-missiles dévolus prioritairement à la lutte antinavire, avec pour cibles principales les porte-avions de l’OTAN durant la guerre froide. Il a participé à l’intervention russe en Syrie à partir de 2015. Dans les premiers jours de l’invasion de l’Ukraine, il avait pris part à une attaque contre l’île aux Serpents, près de la frontière roumaine, au cours de laquelle 19 marins ukrainiens avaient été capturés pour être ensuite échangés contre des prisonniers russes. Le navire est représenté sur un timbre mis en service mercredi par la Poste ukrainienne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.