Six jours après le début de la guerre en Ukraine et de l’invasion du pays par l’armée russe, le président français Emmanuel Macron s’est adressé aux Français ce mercredi 2 mars à 20 heures. Une seconde intervention après celle du 24 février, à suivre en direct dans une vidéo en tête de cet article, qui sera mis à jour avec les principales informations de cette allocution. Dans un souci de séparer les sujets, cette allocution d’une quinzaine de minutes était intégralement consacrée à l’Ukraine. Le président n’a pas abordé sa candidature à la présidentielle, qu’il n’a plus que jusqu’à vendredi 18 heures pour confirmer.

Dans “cette épreuve sans précédent”, Emmanuel Macron a expliqué que la France se “tenait aux côtés de l’Ukraine et du peuple ukrainien qui résiste sous le feu des armes”, saluant le président Volodomyr Zelensky “visage de l’honneur, de la liberté et de la bravoure”. “Ni la France, ni l’Europe, ni l’Ukraine n’ont voulu cette guerre, nous avons au contraire tout fait pour l’éviter” avec “un dialogue exigeant et constant avec le président Poutine”.

“Nous ne sommes pas en guerre contre la Russie”, a cependant assuré Emmanuel Macron, qui veut rester en contact “autant qu’il le peut” avec Vladimir Poutine qui “a choisi seul”, et de “manière délibérée”, cette guerre. “Il n’y a pas de troupes ni de bases de l’Otan en Ukraine, ce sont des mensonges. La Russie n’est pas agressée c’est l’agresseur”. Le chef de l’État a cependant poursuivi: “Nous sommes aujourd’hui aux côtés de tous les Russes qui, refusant une guerre indigne soit menée en leur nom, ont l’esprit de responsabilité et le courage de défendre la paix”.

“Nous savons tous ce qui nous lie à ce grand peuple européen et le peuple russe qui a tant sacrifié durant la Seconde Guerre mondiale pour sauver l’Europe de l’abîme”, a ajouté le président français, qualifiant “la guerre de brutale”. “Notre pays amplifiera l’investissement dans sa défense” pour répondre au “retour brutal du tragique dans l’histoire” occasionnée par la guerre en Ukraine, a annoncé Emmanuel Macron mercredi lors de son allocution télévisée. ″À ce retour brutal du tragique dans l’histoire, nous nous devons de répondre par des décisions historiques”, a estimé le chef de l’État. “Nous ne pouvons pas dépendre des autres pour nous défendre”. “Notre pays amplifiera donc l’investissement dans sa défense”, a-t-il indiqué, soulignant aussi que “notre défense européenne doit franchir une nouvelle étape”.

Emmanuel Macron a confirmé dans son allocution qu’un “plan de résilience économique et social”, annoncé mardi par Jean Castex devant l’Assemblée nationale, sera bientôt présenté car les conséquences de la guerre en Ukraine, et les sanctions entre Moscou et les Occidentaux vont “immanquablement” affecter la croissance du pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.