Sollicité par Washington, l’entretien téléphonique était très attendu. Et le dirigeant américain a semblé reconnaître un défaut de dialogue avec son plus vieil allié, selon une déclaration commune publiée par l’Elysée et la Maison Blanche. Les deux hommes sont convenus que « des consultations ouvertes entre alliés » auraient « permis d’éviter cette situation », dit le communiqué.

Lors de l’échange qui a duré environ trente minutes selon la Maison Blanche, Emmanuel Macron et Joe Biden ont tenté de trouver une issue à la crise diplomatique la plus grave entre les Etats-Unis et la France depuis le « non » français à la guerre d’Irak en 2003. Le ton de la conversation était « amical » et Joe Biden « espère » que cet entretien marquait « une étape vers un retour à la normale » entre les deux alliés, a dit la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki, lors d’un point-presse de routine.

Les deux dirigeants ont décidé de se retrouver « à la fin du mois d’octobre » en Europe, où le président américain est attendu pour participer au G20 à Rome les 30 et 31, puis à la COP26 début novembre à Glasgow, en Ecosse. D’ici là, ils lanceront « un processus de consultations approfondies visant à mettre en place les conditions garantissant la confiance ». Pour ce faire, Emmanuel Macron a décidé que l’ambassadeur de France aux Etats-Unis, l’expérimenté diplomate Philippe Etienne, retournerait à Washington « la semaine prochaine ».

Paris avait annoncé vendredi le rappel des ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie, une décision sans précédent, pour protester contre l’annonce d’un partenariat stratégique entre ces deux pays et le Royaume-Uni, qui a torpillé un mégacontrat de sous-marins français à Canberra. « Les messages sont bons » avec la reconnaissance qu’il aurait fallu « mieux communiquer », a commenté Benjamin Haddad, directeur pour l’Europe du cercle de réflexion Atlantic Council. « Les Américains ont compris que le choc principal à Paris ne venait pas tant de l’aspect commercial que de la rupture de confiance », a-t-il ajouté, en prévenant toutefois qu' »on ne surmonte pas tout du jour au lendemain par une conversation »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.