[EXCLUSIF ] Municipales 2020 : A 500 mètres de l’entreprise de « Verallia », la liste « Bien vivre à Chalon » à l’écoute des habitants, ce jeudi 17 janvier, lors de la tournée rituelle des quartiers

TOUT PRES DE L’EX SAINT GOBAIN-ACTUELLE ENTREPRISE VERALLIA 

Dernièrement, la chronique locale s’est fait l’écho des sanctions prises à l’égard de militants syndicaux C.G.T par leur direction (1) , car ils sont devenus « lanceurs d’alerte » sur leurs conditions de travail. Cela a suscité aussi une polémique interne mais aussi publique entre les différentes organisations syndicales représentatives, présentes sur le site ( C.G.T d’un côté face à – UNSA et -C.F.D.T ) au sein de cette entreprise elle même implantée depuis le début du 20éme sous la dénomination notamment de « SAINT GOBAIN » demeurant encore bien présente dans le langage du chalonnais. Mourad Laoués, tête de liste et ses colistiers ont « naturellement » saisi la balle au bond, histoire aussi de démontrer les convergences entre l’écologie et le monde du travail avec des répercussions concrètes et des inquiétudes sur la santé publique des grands chalonnais.

Environ 25 personnes ont assisté à cette première réunion publique de Bien-Vivre à Chalon dans les quartiers

JEUDI SOIR : LA DIMENSION DE L’ECOLOGIE URBAINE AU CŒUR DES QUARTIERS SENSIBLES

Les problèmes ci dessus n’ont pas été abordés jeudi soir, lors de la toute première réunion publique de la liste « Bien Vivre à Chalon » (2) . Mourad Laoués et ses collègues durant près de deux heures d’échanges ont évoqué les sujets de tranquillité (3) et de mobilités sans oublier ceux liés aux particularités de ces deux quartiers pour lesquels semble se faire attendre d’autres d’autres signes forts de la puissance publique en matière de rénovation urbaine, de transports, d’accompagnement social avec un éventuel retour de médiateurs sociaux, voir d’agents municipaux mandatés et pourquoi pas eux mêmes issus de ces secteurs. Tels étaient quelques unes des propositions émises lors de cette rencontre.

Les intervenants ont salué les initiatives et actions portées par la régie de quartier tout comme ils ont souhaité une impulsion nouvelle pour la maison de quartier. Cette dernière n’est autre que l’une des pivots de la politique municipale , cet équipement jouxte d’ailleurs le groupe scolaire rebaptisé « Liberté Égalité Fraternité » rénové au cours du mandat s’achevant.

NE DITES PLUS SEULEMENT E.E.L.V.. L’EX SECRÉTAIRE NATIONAL BIENTÔT DANS NOTRE VILLE

Deux autres informations ont été rendues publiques ce jeudi, tout d’abord aux côtés du sigle d’Europe Écologie les Verts ( E.E.L.V) dans les documents de campagne figurent désormais les logos de l’Alliance Écologiste indépendante (4) , de Génération Écologie ( formation présidée par l’ex ministre Delphine Batho, crée par Brice Lalonde (5) et d’Urgence Écologique (6) ces trois formations nationales ont souvent été en compétition avec la première pour d’autres rendez vous électoraux ( régionales et européennes ) . Enfin, début mars, le vendredi  6 plus précisément,  le député Européen, David Cormand, ex secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts, animera salle Marcel Sembat, une grande réunion publique.Il restera alors un peu moins de 10 jours avant le premier tour,la campagne pour l’heure relativement calme devrait être sans doute être très animée.

( 1) Trois salariés, syndiqués C.G.T font l’objet d’une procédure de licenciement,ils bénéficient du soutien de la C.G.T et d’autres citoyens chalonnais engagés ou non.

( 2) : Cette réunion était la première des rencontres publiques dans les quartiers auxquelles s’astreignent chaque liste pour les élections municipales.

( 3) Les écologistes -chalonnais évoquant naturellement les problèmes de sécurité aussi alimentaire, sociale semblent préférer le terme de « tranquillité publique » à celui de « sécurité » . « La police municipale est bien distincte dans ces compétences de la police nationale » devait d’ailleurs rappeler aux cours des échanges, Mourad Laoués, en soulignant « les municipaux ne doivent pas palier au manque d’effectifs de leurs collègues ».C’est une différence d’approche avec notamment la majorité sortante.

( 4) Guy Lefebvre, maire de Saint Martin d’Auxy ( secteur de Buxy) entre 2001 et 2014, a été candidat à différentes élections pour ce mouvement tout comme le regretté Gilbert Froideveaux, qui réimplanta le maïs blanc en Bresse.

( 5 ) l’ex professeur de sciences naturelles du lycée Mathias, Jean Pierre Gillot a été l’un fondateurs de ce mouvement et a été aussi conseiller régional de 1992 à 1998, élu alors en Côte d’or. De 2001 à 2008, il a été adjoint en charge du patrimoine aux côtés de François Rebsamen. Lors des municipales de 1983,il figurait sur la liste conduite par Maurice Mathus.

( 6 ) L’ex député européen  écologiste, l’associatif Jean Pierre Raffin ,résidant dans le Brionnais soutenait aux dernières européennes cette liste.

Ces trois nouveaux sigles figurent désormais sur les documents de campagne de « Bien Vivre à Chalon « 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.