Victor Hugo remercie tous les généreux donateurs prêts à sauver Notre-Dame de Paris et leur propose de faire la même chose avec Les Misérables.” Ce trait d’esprit de l’écrivain Ollivier Pourriol est repris à l’envie sur les pages Facebook des gilets jaunes depuis que les grandes fortunes de France se pressent pour soutenir le projet de reconstruction de l’édifice. Comme l’immense majorité de la population, ces Français en lutte pour leurs conditions de vie ont affiché leur consternation face à l’incendie dramatique de la Cathédrale parisienne.

Dès ce lundi 15 avril au soir, les messages émus se sont multipliés sur les pages Facebook affiliées au mouvement. Outre les quelques allusions complotistes, régulièrement supprimées par les modérateurs, l’écrasante majorité de ces Français en colère a fait part de sa tristesse… avant de “revenir à la réalité”, selon les termes de l’ex-gilet jaune Ingrid Levavasseur.

Car depuis l’afflux vertigineux des dons pour reconstruire Notre-Dame, des voix s’élèvent pour dénoncer une générosité sélective. L’aide soignante, figure du mouvement qui a un temps envisagé de présenter une liste aux européennes 2019, a par exemple dénoncé “l’inertie des grands groupes face à la misère sociale alors qu’ils prouvent leur capacité à mobiliser en une seule nuit ‘un pognon de dingue.’”

Des critiques nombreuses sur les pages Facebook du mouvement, véritable agora de cette fronde qui dure désormais depuis cinq mois. Plusieurs internautes reprennent ainsi le tweet de l’écrivain Ollivier Pourriol, demandant aux “généreux donateurs” de penser aux “Misérables”, dans une référence à l’oeuvre de Victor-Hugo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.