À Chalon, c’est l’exception départementale avec une première depuis 1945, la présence de 7 listes. Qu’en est t’il dans le reste du territoire du Grand Chalon ? Tour d’horizon, de l’état des lieux, des forces en présence.

TROIS TRIANGULAIRES À CHATENOY, FONTAINES ET DEMIGNY

A CHATENOY LE ROYAL : UNE PREMIÈRE DEPUIS 1977

Élue maire en 2001, Marie Mercier a passé le flambeau à Vincent Bergeret (ex-élu Chalonnais) en 2017. M.Bergeret conduit une liste dénommée « Objectif Chatenoy-le-Royal ». Comme en 2014, la gauche à l’unisson et citoyenne se retrouve derrière, Pascal Legoux avec une équipe sous la bannière « Chatenoy pour la transition ». Suppléante du député Rémy Rebeyrotte dont elle a été l’assistante parlementaire, Marine Mangione conduit elle aussi une liste « Ensemble Chatenoy ». En 2014, la liste conduite par Marie Mercier s’était imposée dès le premier tour. Sur le papier, une triangulaire n’est pas à exclure au second tour, encore faudrait-il qu’il existe une menace pour la majorité sortante, ce qui sur le terrain ne semble pas être le cas, à moins d’une surprise ou d’une forte mobilisation de l’électorat en faveur des autres listes.

FONTAINES : TROIS LISTES COMME EN 2014 MAIS AVEC DES NUANCES

Constatant des oppositions à l’égard de sa personne, Jean Claude Gress, ex-chef d’entreprise s’est retiré. Sa liste avait été ré-élue en mars 2014, au second tour lors d’une triangulaire. Adjoint sortant, Alain Bourgeon, a pris la tête de l’équipe « Bien Vivre à Fontaines » dans laquelle figurent des élus sortants et David Camus. Ce dernier conduisait il y a six ans déjà une liste. En face, l’ex-adjoint au maire de Sassenay, entre 1995 et 2001 Claude D’Aix, élu en 2014 a constitué une liste « Agir pour Fontaines », l’une de ses collègues, Nelly Meunier-Chanut a pris la tête de « Pour le respect et à l’écoute des Fontenois » avec notamment Joël Demule, ex-adjoint au maire et ex-directeur du lycée agricole, implanté sur le territoire de la localité. Un second tour apparaît inéluctable.

DEMIGNY : TROIS LISTES… LES ADVERSAIRES D’HIER, ont L’UNISSON CETTE ANNÉE.

Le maire sortant, Maurice Naigeon a scellé une entente avec Laurent Van Hassel, si le mandat s’achevant a été, semble-t-il, un long fleuve tranquille entre les deux ex-opposants, il n’en a pas été de même voilà six ans déjà. Laurent Van Hassel conduisait une liste, la campagne avait été plutôt agitée dans cette bourgade qui regarde plutôt du côté de Beaune que de Chalon… Maurice Naigeon conduit donc une liste « Unis pour Demigny »… en face, deux autres équipes sont en présence, celle de « Demigny de Vous à Nous » avec Marie Claire Dilly, ex-adjointe au maire et celle de « Bien Vivre à Demigny » conduite par François Michel

Maire depuis 2008, Maurice Naigeon est un membre du groupe « Convergence » au sein du conseil communautaire du Grand Chalon.

Dans cette localité, un second tour est probable, à moins d’une surprise dès dimanche soir.

ET DANS LA PREMIÈRE COURONNE CHALONNAISE ?

À SAINT RÉMY et SAINT MARCEL, ce sera « plié » dès dimanche soir. Ces deux communes ont basculé comme Virey-le-Grand, en mars 2014.

Tristan Bathiard, conseiller (minoritaire) sortant conduit une liste « Unis pour Saint Rémy ». Vice-présidente du Grand Chalon, en charge de la culture, Florence Plissonnier n’a pas changé le nom de sa liste « Saint Rémy Citoyenne »…. Par contre, chaque camp a au moins un transfuge : un ex-adjoint démissionnaire de l’équipe Plissonnier a rejoint la liste Bathiard et a contrario, une ex-élue de gauche (2008-2014) se retrouve aux côtés de la maire sortante.

À Saint Marcel, les anciens maires Roger Leborne et Jean Noël Despocq épaulent Christine Louvel au sein de la liste « Avec Vous Demain » qui fait face à « Saint Marcel Ensemble » du maire sortant, Raymond Burdin, élu au second tour, voilà six ans. Ces deux communes ont placé le tandem Christine Louvel et Fernand Renault, en tête lors du second tour des départementales de 2015, dans le cadre d’une triangulaire. Cela constitue un encouragement pour les opposants aux maires sortants, de là à y voir un acquis, il y a un pas que nous ne franchirons pas….

Jean Truc ( Ex PS) : Achève une carrière d’élu à Lyon ( Depuis mars 2008) a été conseiller municipal de Chalon ( 1983 à 1995) et à Chatenoy le Royal de 1995 à 2001.
Marie Mercier( L.R ) : Maire de Chatenoy le Royal de 2001 à 2017- Sénateur de Saône-et-Loire, figure sur la liste de Vincent Bergeret, maire sortant.

À Noter aussi : Jean Truc, leader de l’opposition chalonnaise de 1983 à 1995, adjoint au maire de Chatenoy-le-Royal de 1995 à 2001 et conseiller général de Chalon Ouest de 1988 à 2001, élu du 4e arrondissement de Lyon, est désigné directeur de campagne de Georges Képénékian. M.Truc a été un temps leader du courant de Jean Pierre Chevènement dans notre département. Professeur de lettres au lycée hilaire de Chardonnet, il avait conduit une liste aux municipales à Chatenoy-le-Royal, en mars 2001, il a été devancé alors d’une trentaine de voix par Marie Mercier.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.