Marine Le Pen amène Jordan Bardella au Salon de l’agriculture

0
147

Une foule de journalistes et de badauds attend de pied ferme ce jeudi matin, dans le hall 1 du Parc des expositions, à Paris. « C’est pour qui ? » s’enquièrent des curieux. Pour Marine Le Pen, mais aussi Jordan Bardella, qui la suit de près, en chemise et doudoune sans manches. Nommé tête de liste du Rassemblement national pour les européennes début janvier, à 23 ans (dont 7 de militantisme), ce Salon de l’agriculture est son baptême du feu médiatique.

« C’est qui le jeune homme à côté de Marine ? » demande une dame, qu’on renseigne. « C’est sympa, elle lui fait faire ses premiers pas », sourit-elle avant de fuir la cohorte. Ici, le visage de l’ex leader du Front national de la jeunesse (FNJ) est encore méconnu. Les gens veulent « un selfie avec Marine », les journalistes tendent leur micro et leurs objectifs vers la présidente du RN.

Elle accapare tellement l’attention qu’on parvient à se frayer un chemin jusqu’à Jordan Bardella, à l’écart, mais qui « le vit bien ». Souriant, on le sent un peu stressé, mais bien préparé. « Le Salon est un événement incontournable pour les Français, qui sont attachés à leur agriculture », insiste-t-il avant de dénoncer « la baisse des crédits de la PAC » et les « traités de libre-échange qui mettent nos agriculteurs en concurrence avec des producteurs du monde entier qui ne respectent pas les mêmes normes de qualité ».

Samedi, il a pu rôder son discours sur l’agriculture lors d’un déplacement dans un élevage de porcs familial, en Haute-Marne. « Dans le plus grand et le plus beau salon de l’agriculture du monde, la France. C’est une expression de Marine que je trouve très bien », nous précise-t-il.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.