11.2 C
Chalon-sur-Saône

Macron prépare un grand nettoyage de printemps au gouvernement

Published:

Emmanuel Macron prépare le casting de la future équipe gouvernementale. Parmi les rôles principaux à trouver: celui de chef du gouvernement. Le président réélu, face à Marine Le Pen, Jean Castex va donner sa démission dans quelques jours, comme le veut la tradition. L’heure est donc, pour le chef de l’État, aux grandes réflexions. Plusieurs noms circulent pour entrer à Matignon, de la ministre du Travail Elisabeth Borne aux “ex” ministres Christine Lagarde et Nathalie Kosciusko-Morizet, en passant par le “premier flic de France” Gérald Darmanin. Un choix qui déterminera, en partie, l’orientation du nouveau quinquennat.

“Plus les noms sortent, moins ils ont de chance d’être retenus”, s’amuse un proche du chef de l’État quand on l’interroge sur le ou la future heureuse élue, “Jean Castex, personne ne l’a vu venir, Édouard Philippe était peu connu aussi quand il a été nommé.” Une pirouette qui cache un fait: personne ne s’impose à l’heure actuelle et le président lui-même n’a sans doute pas encore tranché. En revanche, la fiche de poste s’affine peu à peu. Et elle est aussi dense que difficile.

Premier critère: l’écologie. Emmanuel Macron n’a cessé, pendant l’entre-deux-tours de s’adresser aux électeurs soucieux du changement climatique. Au point d’y consacrer son dernier meeting de campagne à Marseille, le 16 avril, et d’annoncer la nomination d’un Premier ministre chargé, directement, de la planification écologique. Difficile, dans ces conditions, d’imaginer un profil climato-sceptique débarquer à Matignon.

Le chef du gouvernement sera “forcément tourné vers l’écologie”, confirme au Huffpost un proche du président de la République, “c’est l’impératif.” Plusieurs de nos interlocuteurs évoquent effectivement cette “case à cocher”, cette “fibre écologiste” ou “cette conscience écolo”, comme une priorité.

Related articles

spot_img

Recent articles

spot_img