Le président de la République s’est adressé aux Français ce mardi soir, 16 octobre, dans une allocution enregistrée dans les conditions du direct à l’Elysée, puis diffusée à 20 heures à la télévision. Emmanuel Macron a commencé sa déclaration par un mea culpa sur les dernières polémiques suscitées par ses petites phrases.

« Je voulais vous donner le sens profond de l’action que j’entends poursuivre pour notre pays alors que nous venons de recomposer le gouvernement » a-t-il commencé, mains sur la table, sur un ton solennel. « Ces derniers mois ont en effet pu rendre moins perceptible ce sens. D’abord, parce que parfois, par ma détermination ou mon parler-vrai, j’ai pu déranger ou choquer certains, et j’entends les critiques ».

« Nous avons vu réapparaître des mœurs anciennes, le poison de la division et de l’instabilité » a expliqué le chef de l’Etat, rappelant sa volonté de maintenir son cap: « Je n’ai pour ma part qu’une boussole, c’est la confiance que vous m’avez donné en 2017 ».

Le président a ainsi réaffirmé sa volonté de maintenir sa ligne politique, soutenant les réformes engagées et l’action du Premier ministre Edouard Philippe. « Il n’y a aujourd’hui ni tournant ni changement de cap. Vous pouvez être sûrs qu’il y a une volonté d’action, et que cette volonté est aujourd’hui encore plus forte », a-t-il maintenu.

« Depuis 17 mois, le Premier ministre et son gouvernement ont pris des décisions importantes et conduit des transformations profondes (…) souvenez-vous il y a un an, tant de personnes nous disaient sur tant de réformes que c’était impossible, et pourtant cela a été fait. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.