Loi sécurité globale : les opposants dénoncent et interpellent le Préfet du département

0
399

Nouveau rassemblement ce mardi 16 mars 2021, entre 16 h et 17 h, devant la Sous-Préfecture, à l’initiative des organisations associatives, syndicales et des formations politiques opposées à la loi sécurité globale. Fidèles à leur ligne, les opposants ont demandé au secrétaire général de la Sous-Préfecture de l’arrondissement, le retrait de la loi. Par l’intermédiaire des porte-paroles de « Sud Solidaires » et de la F.S.U, les opposants ont dénoncé les propos du Préfet de Saône-et-Loire. Ce dernier, à l’issue de la dernière manifestation départementale s’étant déroulée à Chalon, a rappelé aux organisateurs le non-respect de certaines consignes : non-port du masque et absence de distance entre « certains participants »…

Philippe Janet (L.D.H) et Pascal Poyen (Sud)

« IL N’Y A PAS EU DE DÉBORDEMENT LE 27 FÉVRIER »

Pascal Poyen (Sud Solidaires) n’a pas manqué d’évoquer la lettre adressée aux organisateurs par le représentant de l’État dans le département. « Il n’y a pas eu de débordement le samedi 27 février dernier. Des jeunes “teufeurs” ont rejoint notre mouvement, quelques-uns ont baissé le masque comme d’autres pourraient le faire pour déguster une barbe à papa lors d’une fête foraine » a constaté le syndicaliste. Des propos encore plus incisifs ont été tenus par le représentant de la F.S.U, Pierre Laine a noté  « Nous étions 600, le mouvement n’a pas faibli, c’est ce qui déplaît au Préfet. Les libertés fondamentales ne sont pas négociables » a déclaré le responsable syndical.

ASSOCIATIFS, SYNDICALISTES ET POLITIQUES à L’UNISSON

Francine Chopard ( PRG)

Tour à tour, Philippe Janet pour la section chalonnaise de la Ligue des Droits de l’homme ; Francine Chopard, élue régionale pour le Parti Radical de Gauche et Elena Berruet, correspondante départementale pour la France Insoumise ont développé leurs argumentaires contre cette loi. » Il y a eu quelques modifications de certains articles (22-24 et 25) a constaté MMe Chopard, mais sur le fond rien n’a changé ». Elle a rappelé les oppositions du P.R.G, du P.S, du P.C.F et d’E.EL.V à ce projet. Propos quasi identiques d’Elena Berruet. La correspondante départementale de la France Insoumise a relevé « Cette loi, c’est une atteinte à la liberté d’expression. Nous ne nions pas les difficultés rentrées au quotidien par les policiers dans l’exercice de leurs fonctions ».

Au nom des syndicalistes, Pascal Poyen avait lui fait remarquer « faire rentrer des policiers armés dans les établissements culturels est un non-sens »…

NOUVEAUX RASSEMBLEMENTS SAMEDI à CHALON ET MACON

Elena Berruel ( France Insoumise )

Composée de Jean Pierre Chopard, Philippe Janet (Ligue des droits de l’homme-Chalon) et de Pascal Poyen (Sud), la délégation devait exposer les motifs de leurs vives oppositions au projet de loi, au secrétaire général de la Sous-Préfecture de l’arrondissement. Par ailleurs, ils devaient préciser au représentant de l’État, les conditions de la manifestation fixée samedi à 14 h 30, Place de Beaune (lieu de départ) avec arrivée devant la gare. Une autre manifestation est prévue samedi à Mâcon, elle est organisée par le collectif mâconnais des opposants à la loi sécurité globale regroupant comme à Chalon, des associatifs, des syndicalistes et militants politiques.

Pierre Laine ( F.S.U )

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.