Pour la première semaine du grand débat national, le président de la République, Emmanuel Macron, a participé à deux longues séances de questions-réponses avec des maires de Normandie et d’Occitanie. Des interventions parfois retransmises dans leur intégralité par les chaînes d’infos en continu.

Le CSA indique qu' »a priori, les propos tenus par le président de la République, en raison de leur contenu et de leur contexte, pourraient être considérés comme relevant du débat politique national, et à ce titre, être décomptés, en application de la délibération du 22 novembre 2017 relative au principe de pluralisme politique dans les services de radio et de télévision ».

Cette délibération, disponible ici, précise que, sur un mois, « le temps d’intervention cumulé du président de la République relevant du débat politique national, de ses collaborateurs et des membres du gouvernement, doit correspondre au tiers du temps total d’intervention » des personnalités politiques. Les autres – majorité présidentielle comprise – se partagent les deux tiers restant, « au regard des éléments de leur représentativité, notamment les résultats des consultations électorales, le nombre et les catégories d’élus qui s’y rattachent, l’importance des groupes au Parlement et les indications de sondages d’opinion, et de leur contribution à l’animation du débat politique national ».

En clair, si le président de la République, ses collaborateurs ou les membres du gouvernement s’expriment davantage, les chaînes de télévision et les stations de radio doivent rééquilibrer en accordant plus de temps d’antenne aux autres responsables politiques, de manière à ce qu’ils pèsent effectivement deux tiers du temps de parole politique. Chaque mois, les médias audiovisuels doivent transmettre un relevé au CSA, qui vérifie tous les trimestres que les règles sont bien appliquées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.