La gauche semble se réunifier autour de Mélenchon pour la fête du premier mai

0
90

À un peu plus d’un mois des élections législatives, Jean-Luc Mélenchon a décidé de s’exprimer symboliquement ce dimanche 1er mai, pour la fête du Travail, afin de galvaniser les électeurs de gauche en vue des élections à venir. Depuis la place de la République à Paris, le leader de La France insoumise en a profité pour effectuer un état des lieux des négociations entre les différents partis, affirmant que « toutes les conditions d’Europe Écologie-Les Verts ont été acceptées » par LFI et qu’un accord général de tous les partis était « à quelques millimètres » d’être trouvé.

« On est à quelques millimètres. On fait tout ce qui est en notre pouvoir pour que ça avance. Oui, mes amis, ça va être compliqué parce qu’ils ont peur. Ils savent que nous sommes capables de gouverner le pays et que les gens ne veulent plus souffrir et qu’ils vont encore souffrir si Macron retrouve la majorité », a lancé Mélenchon devant une foule totalement acquise à sa cause.

Quelques minutes plus tard, le leader des Insoumis serrait la main d’Olivier Faure, le leader du Parti socialiste, rencontré dans le cortège. Une poignée de main qui se voulait certainement symbolique en cette période de négociations entre les deux partis.

Celui qui est arrivé en 3e position à l’élection présidentielle accuse notamment plusieurs ténors de la droite et de la majorité de vouloir faire capoter cet accord, notamment François Bayrou et Jordan Bardella, qui ont notamment mis en garde dernièrement le Parti socialiste, ce dernier affirmant ce dimanche 1er mai sur BFMTV qu’un accord avec LFI « déshonorerait la gauche ».

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.