Les uns ont des engagements politiques, syndicaux et associatifs alors que d’autres sont des citoyens souhaitant s’impliquer afin de « Redonner du sens à la Politique ». Ils veulent redonner des couleurs à la gauche et sont à l’unisson pour « Poursuivre cette démarche unitaire, citoyenne » bien après les départementales.

UNE GAUCHE DIFFÉRENTE

Au début, un constat commun, « il est nécessaire de dépasser les partis politiques traditionnels (de gauche) et de faire de la politique “ autrement ”. Quelques mois, après les municipales chalonnaises, des rencontres auxquelles participent aussi des militants encartés au P.S, à E.E.L.V se déroulent au siège du P.C.F. Participent à ces rencontres des militants de la Gauche Républicaine et Sociale (G.R.S), de la France Insoumise (L.F.I), du P.C.F et des non encartés. Ces réunions ouvertes se déroulent alors que ces mêmes citoyens engagés se côtoient souvent déjà dans différents collectifs (pour la défense des réfugiés, contre la loi sécurité globale pour la défense des services publics, pour une réelle transition écologique)… Des sujets sur lesquels la “ gauche institutionnelle ” semble “ frileuse ”., c’est également un constat partagé.

photo des candidats et suppléants du canton Chalon 1

UN DÉPARTEMENT D’EXPÉRIMENTATION ET VOLONTARISTE

Pour compléter ces constats, l’actuel mouvement “Occupons Chalon” a enrichi la réflexion du noyau du “ Printemps chalonnais ”. Les uns et les autres, observent que des initiatives citoyennes ont fleuri dans le bassin minier, dans le Mâconnais ou encore dans le Louhannais… C’est ainsi que le “ Printemps chalonnais ” » avance donc avec pour ces départementales une plateforme commune privilégiant le “ Département comme territoire d’expérimentation ” en matière sociale avec un R.S.A pour les 18-25, une autre réflexion dans les domaines du tourisme : les projets de Center Parc ou encore celui d’Éclat à Tournus appartiennent à un passé révolu.
Ils souhaitent un Département réellement ambitieux et volontariste dans les domaines de la Transition écologique, dans le domaine culturel, social…

Photo des candidats et suppléants du canton de Chalon 3

DANS TROIS CANTONS DU CHALONNAIS

Pour les prochaines départementales, ils sont donc 3 équipes de 4 Candidats à postuler à un mandat. Ils ne souhaitent pas devenir des ‘professionnels’ de la vie politique et e contenteront d’un seul mandat afin d’être à l’écoute des habitants.

> CANTON CHALON 1 : CHAMPFORGEUIL, CRISSEY, FRAGNES-LA LOYERE – FARGES VIREY LE GRAND -PRES ET PLATEAU ST JEAN – STADE- CLAIRS LOGIS…

TITULAIRES : Anne Jost : Professeur certifié d’histoire géographie, Collège Jacques Prévert
Hervé Maillot : Agent hospitalier – Responsable syndical- dirigeant sportif. Père de 2 Enfants.

SUPPLÉANTS : Marie Françoise Ghesquier : Agent administrative centre hospitalier impliquée dans vie culturelle – maman de deux enfants.
Martial Petit : Moniteur Educateur – Militant syndical.

> CANTON CHALON 3 : CHATENOY LE ROYAL – CHALON BOUCICAUT-BELLEVUE – SAINT COSME – CHARREAUX

TITULAIRES : Sandra Gaudillére : professeur certifié de Collège – Responsable syndicale – engagée dans différentes associations – maman de 4 enfants.
Yvan Maréchal : 50 ans : Consultant pour collectivités territoriales-père de deux enfants SUPPLÉANTS : Marie Jo Grosjean : Éducatrice spécialisée -Responsable syndicale dans l’action sociale.
Jean Michel De Almeida : professeur des écoles – militant syndical ; co secrétaire de la section Grand Chalon du P.C.F

> CANTON DE SAINT RÉMY – SAINT MARCEL-EPERVANS, ET COMMUNES ENTENTE PLAINE SUD (LA CHARMÉE – ST LOUP-VARENNES – SEVREY – LUX – MARNAY) 

TITULAIRES : Laurence Hoeffling et Oswald Le Comte
SUPPLEANTS : Fabienne Vermorel – Emmanuel Salles

 

En Une : Les candidats dans l’ensemble des 3 cantons (Fournie par l’équipe de campagne)

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.