Dimanche 27 juin, les électeurs de 25 cantons sont invités à se rendre aux urnes pour élire les conseillers départementaux. Dans les cantons de Charolles, Chauffailles, Givry et Paray-le-Monial, « l’affaire a été conclue » dès le premier tour. À Cluny, le tandem Jean Luc Fonteray-Elisabeth Lemonon (DG) n’a pas récidivé l’exploit de 2015. À Saint-Vallier, le maire (Ex P.C.F) et Mme Perrin affrontent un tandem RN. À Gueugnon, les sortants avec D.Lotte et C.Gien sont opposés à A.Bailly – LM.Rebby. Un air de déjà vu, Alain Bailly a été maire et conseiller général entre 2001 et 2008, succédant alors à Roland Cottin, une figure marquante du PS dans le Charolais Brionnais. À Pierre de Bresse, les sortants Mme Gruet (Majorité départementale) et Bertrand Rouffiange (RN) s’opposent.

À SAINT RÉMY : UN DUEL VILLES-ENTENTE PLAINE SUD

Dimanche dernier, les maires de Saint Rémy et de Saint Marcel : Florence Plissonnier et Raymond Burtin (Majorité départementale) ont devancé Christine Louvel et Stéphane Hugon (Gauche 71). Ces derniers peuvent néanmoins compter sur les voix captées par « le printemps chalonnais ». Les deux équipes espèrent aussi capter les suffrages d’abstentionnistes, voir même ceux du Rassemblement national, ce dernier contrairement aux deux précédentes élections de 2015 et de 2010 a été éliminé, avec un bon millier de voix… Les maires de La Charmée, Sevrey, Marnay, Saint Loup de Varennes et Varennes le grand soutiennent l’équipe de Gauche. A contrario, le maire d’Epervans est lui favorable au tandem de la majorité départementale. Ce canton est à gauche depuis 42 ans, en 1979, Roger Leborne, alors élu socialiste minoritaire à Saint Marcel avait devancé André Jarrot. En 1998, les électeurs sont restés fidèles à la gauche en élisant Fernand Renault, ré-élu en 2004, 2010 et 2015 avec Christine Louvel, élue minoritaire de Saint Marcel….

À CHAGNY : ILS VIVENT DES PREMIERS TOURS DIFFICILES, MAIS…

Le tandem, Sylvie Trapon – Sébastien Laurent a déjoué les pronostics, ils ont été devancés au soir du premier tour par l’équipe sortante Claudette Brunet-Lechenault-Christophe Descieux. Le R.N est éliminé. La sortante tout comme le maire de Chagny, ont pour point commun de tirer leur épingle du jeu au second tour. Cela s’est régulièrement vérifié lors de précédentes cantonales pour l’élue radicale de gauche et aux dernières municipales à Chagny, M. Laurent, a lui aussi effectué une remontée.

Dimanche, il n’y a qu’une place sur le podium et tout est possible, une défaite de la gauche serait un « ’tsunami » politique départemental, à l’égard de la personnalité de l’élue sortante, qui pour l’heure a un peu plus de 200 voix d’avance, mais le R.N a engrangé un bon millier de suffrages. Où iront-ils ?

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.