CP -EM Chalon – Bien vivre à… – Le programme de Gilles Platret pour Chalon ? « Paroles, paroles »

0
190

Le programme de Gilles Platret pour Chalon ? « Paroles, paroles »

 Gilles Platret est décidément l’homme des commémorations à tout va. Samedi dernier, dans la presse locale, il a rendu un hommage appuyé au duo que formaient Alain Delon et Dalida pour  interpréter « Paroles, paroles ».

A lire ses déclarations, il n’aligne en tout cas que des mots, « encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots, rien que des mots, des mots faciles ».

Revenant sur six années de mandats durant lesquelles il n’a pas eu un mot pour l’écologie, sinon pour la traiter d’ « idéologie crasse », l’Attila local, sur le passage duquel les arbres abattus ne repoussent plus, promet de végétaliser la ville. Autrement dit, il propose, après l’avoir bien entendu édulcoré, de mettre en œuvre le programme de Bien Vivre à Chalon 2020.

Mais s’il rend ainsi un bel hommage – encore un ! – au travail entrepris par notre liste pour faire enfin entrer Chalon dans le 21ème siècle, ce n’est pas par conviction. C’est pour tenter de reconquérir une population qui sait désormais à quoi s’en tenir quant à ses promesses d’être « maire à 100 % », c’est-à-dire d’être totalement fidèle et dévoué à Chalon. C’est aussi pour détourner l’attention d’un bilan dont il s’évertue à éluder le lourd passif.

Car le bilan décrit par Gilles Platret n’a rien à voir avec celui qu’il défend dans la presse avec un aplomb ahurissant. Par exemple, même si Gilles Platret nie, contre l’évidence même, que la dette de notre ville ait augmenté sous son mandat, c’est pourtant bien le cas. Elle atteignait un montant de 79 325 K € en 2014. Elle est aujourd’hui de 81 467 K €. Il s’agit là des données fournies le 23 janvier 2020 par l’équipe municipale actuelle, qui ne l’ignore donc pas. Autre exemple : s’il affirme une certaine sympathie à l’égard des Gilets Jaunes, il ne leur a pas permis, comme nous le proposons pour toutes les Chalonnaises et tous les Chalonnais dans notre programme, de faire concrètement entendre leur voix et de traduire en actes cette dernière.

La liste Bien Vivre à Chalon ne se paie pas de mots. Elle n’entend pas que dans six ans la ville pour laquelle elle s’est engagée lui chante comme Dalida naguère, désabusée après avoir été séduite, « Paroles, paroles ». Les 15 et 22 mars, débutez une authentique histoire d’amour.

Mourad LAOUES

Tête de liste Bien Vivre à Chalon 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.