Les uns sont vaccinés alors que d’autres non, l’opposition au Pass sanitaire a été ce mercredi 4 août 2021 peu après 20 h, place de Beaune, le trait d’union de cette première manifestation chalonnaise. Une initiative à la veille de la décision du Conseil constitutionnel.

LE REFUS DU TOUT SÉCURITAIRE

Côte à côte donc, des syndicalistes de Solidaires…, des gilets jaunes venus de Besançon, du bassin minier et du Chalonnais. Certains sont retraités comme Anne Marie, Chalonnaise de fraîche date. Le sexagénaire n’aime pas les photos, mais accepte néanmoins de répondre aux questions « de manière insidieuse nous allons vers une privation de nos libertés. Nos gouvernants prennent des chemins détournés, c’est une stratégie qui sera lourde de conséquences pour l’emploi, les jeunes, les retraités avec moins de libertés. Les manifestations montent en puissance »…

Pascal Poyen et Pierre Laine, de Sud-Solidaires, dénoncent « la régression sociale. Nous voulons la vaccination gratuite, la liberté de choix »… Les deux syndicalistes relèvent « nous faisons un lien direct avec la récente loi sécurité globale*… C’est la 9e loi d’État d’urgence en 18 mois » poursuit M.Laine.

UNE DIZAINE D’INTERVENTIONS POUR FAIRE MONTER LA PRESSION

Les militants plus politisés de la France Insoumise, de la Ligue des droits de l’homme sont apparus en retrait, mais solidaires. Une habitante de Saint Bérain sur Dheune a lancé « Je ne veux pas être vaccinée »…  « Ce n’est pas un vaccin, mais une injection expérimentale » avance une autre intervenante. Des personnels hospitaliers en blouse blanche ont pris la parole tout comme Gabrielle, une éducatrice de Bresse. Cette dernière comme quelques-uns, cherchent de l’information, n’ont pas confiance « en la parole officielle »… (un manifestant susurre, c’est de la propagande). Une participante évoque la spiritualité et « de faire émerger la lumière »…

À LA RECHERCHE D’AUTRES SOURCES D’INFOS QUE LA PAROLE OFFICIELLE 

Réaction 19, réinfocovoid, sont à la fois deux collectifs chalonnais et des réseaux d’informations et d’échanges tout comme « victimes du Coravinus »… Des réseaux aux côtés de Sud-Solidaires et du Comité National de Résistance et de Reconquête du 71 ont contribué à cette manifestation. Les participants ont emprunté la grande rue, les rues du Châtelet, au Change et celle du général Leclerc afin de faire étape devant la Sous-Préfecture. Ils envisagent d’autres actions comme venir avec table et chaises de camping, dans la rue…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.