Durant quelques minutes, à 11 Heures, ce dimanche 28 mars, sur la place du théâtre, à l’angle des rues aux Févres et des Cloutiers, une trentaine de personnes ont participé à la première  » Boum flash  » de cette fin de matinée.

DIRE STOP A L’ISOLEMENT PAR LA DANSE ET DES POÈMES 

 » Il s’agit pour nous d’interpeller sur l’isolement dans lesquels se trouvent les professionnels du spectacle, mais aussi les spectateurs  » ont confié à l’unisson des participants. Parmi ces derniers se trouvaient des intermittents du spectacle, des professionnels de la culture et des citoyens soutenant l’initiative portée collectivement par  » Nous occupons « . Un mouvement initié à Besançon, relayé depuis une dizaine de jours à l’Espace des Arts.

LE REFUS DE LA RÉFORME DE L’ASSURANCE CHÔMAGE 

Outre la place du Théâtre, les danseurs se sont retrouvés place Saint-Vincent, place du Châtelet et, Place de l’Hôtel de Ville et sur le parvis de l’Espace des Arts aux environs de midi.

Déjà vendredi, peu avant midi, les professionnels du spectacle et les membres du mouvement  » Occupons  » ont lancé un cri de colère, place Saint-Vincent afin de dénoncer la réforme de l’assurance chômage.

Nos photos : ce dimanche en fin de matinée, place du Théâtre.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.