Les premiers chiffres de vente sont un bon indicateur de la carrière commerciale d’un livre. Cinq jours après sa mise en vente en juin 2019, le livre de Nicolas Sarkozy, Passions, avait été, selon l’organisme GFK, acheté par 25 000 lecteurs. En trois jours (du vendredi 24 au dimanche 26 juillet) Le Temps des tempêtes s’est déjà écoulé à 22 000 exemplaires, avec une mise de 178 000 exemplaires. En comparaison, Joël Dicker, avec L’Énigme de la chambre 622 (éd. de Fallois) jusqu’ici numéro un des ventes, a séduit 17 000 acteurs mais en sept jours de vente… Nicolas Sarkozy était ce lundi aux 20 heures de TF1, un bon vecteur d’audience (plus de 5 millions de téléspectateurs) et de prescription. « Hier [lundi], les Fnac et Amazon comptabilisaient 4 700 ventes numériques avec un pic notable après 21 heures c’est-à-dire à la fin du journal de TF1 », se réjouit Murielle Beyer, directrice générale des éditions de l’Observatoire.

Aux éditions de l’Observatoire, on ne cache pas sa satisfaction. Et on extrapole déjà des ventes finales canons. Passions s’était finalement écoulé à 300 000 unités. L’ouvrage de Nicolas Sarkozy, qui narre les deux premières années de son quinquennat, devrait en toute logique faire au moins aussi bien que celui qui évoquait les débuts en politique (1975) jusqu’à son accession à l’Élysée (2007). Une performance dans un marché de l’édition qui devrait être en recul de 15 % d’une année sur l’autre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.