ACTE(S) pour le climat

0
357

ACTE et d’autres organisation veulent une politique écologique pour un vrai “monde d’après” ! Ils organisent une Marche pour une Vraie Loi Climat à Chalon-sur-Saône le samedi 27 mars. Ils exposent, dans le communiqué de presse ci-dessous leurs raisons.

Le projet de loi « Climat et résilience », discuté à l’Assemblée nationale, est le dernier texte du quinquennat consacré à l’environnement. En l’état, il est très loin de l’ambition requise pour répondre à l’urgence écologique et atteindre les objectifs que la France s’est fixée. 222 organisations à ce jour, mais aussi le Haut Conseil pour le Climat, le Conseil national de la transition écologique et le Conseil économique, social et environnemental l’ont affirmé à de nombreuses reprises.

Le gouvernement, après s’être renié sur de nombreux sujets et avoir été reconnu coupable d’inaction climatique, a mis de côté ou considérablement amoindri les propositions de la Convention citoyenne pour le climat que cette loi était censée reprendre.

Les député.es, qui débattront du projet de loi en séance plénière à partir du 29 mars, doivent à présent prendre leurs responsabilités, notamment :

  • en renforçant les articles du projet de loi dans le sens d’une plus grande ambition écologique, notamment s’agissant de la rénovation thermique des bâtiments, de la réglementation de la publicité et de l’utilisation des engrais azotés, du recours aux menus végétariens dans la restauration collective, de la lutte contre l’artificialisation des sols, de la limitation des vols intérieurs en avion ou la responsabilité climat des grandes entreprises.
  • en renforçant les articles du projet de loi dans le sens d’une meilleure prise en compte des aspects de justice sociale afin de rendre la transition écologique accessible à toutes et tous.

Le 19 mars, dernier jour de l’examen du texte en commission, les jeunes pour le climat se mobiliseront. Le 28 mars, veille de l’examen du projet de loi, nous nous mobiliserons ensemble pour dénoncer son manque d’ambition et les manœuvres qui tentent de l’affaiblir, exiger une vraie Loi Climat à la hauteur de l’urgence écologique et défendre les mesures des 150 membres de la Convention citoyenne pour le Climat.

À l’appel national de la Convention citoyenne pour le Climat, et en soutien à la grève du climat des lycéens, l’association ACTE invite les habitant-es de Saône-et-Loire à défiler pour le climat à Chalon-sur-Saône samedi 27 mars 2021.

Mickaël Bouteilly, président de ACTE

Les espaces naturels, les espèces animales et végétales diminuent de jour en jour. Déforestation, bétonisation, pollution, empoisonnement des êtres vivants par les produits phytosanitaires, gaz à effet de serre : le climat chauffe, la biodiversité s’évapore ! La sécheresse, les incendies, les inondations montrent une terre de moins en moins hospitalière du fait des activités humaines.

Nous n’avons qu’une planète viable, si la température monte encore, les terres cultivables et habitables vont encore s’amoindrir.

Thierry Grosjean – Président CAPEN 71

Il faut arrêter le “en même temps” : faire croire à une politique écologique et œuvrer pour la croissance économique, se glorifier de l’accord de Paris pour respecter ses objectifs “plus tard”. Le gouvernement doit travailler dans l’intérêt de l’espèce humaine et du vivant, et non dans celui des lobbys numériques, industriels ou bancaires. Nous avons tous besoin d’une vraie loi climat, conforme aux propositions de la convention citoyenne pour le climat que le Président s’est engagée à appliquer “sans filtre ».

ACTE vous invite à réclamer avec elle une vraie loi climat, pas des demi-mesures qui permettent aux avions de voler pour 4h de trajet métropolitain ou aux entreprises les plus polluantes de bénéficier d’avantages fiscaux.

TEXTE de ACTE (communiqué de presse appelant à la marche)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.