120 Citoyens chalonnais solidaires de la famille Yeganyan interpellent le Préfet sur le sort de cette famille

0
635

« Le Préfet doit nous recevoir. En cas de retour en Arménie, cette famille présente depuis près de six années sur le territoire Français est menacée de mort », ce sont les deux messages publics, exprimés samedi, durant une quarantaine de minutes, place de l’hôtel de ville, ce vendredi 9 octobre.

« LE CENTRE DE RÉTENTION ADMINISTRATIVE (C.R.A) : C’EST UNE PRISON »

Pour la cinquième fois, des bénévoles associatifs engagés en faveur de l’accompagnement ont rappelé les efforts déployés par la famille Yeganyan pleinement intégrée dans la vie chalonnaise.

Durant l’intervention de Stéphane Boyer, président de l’A.S.T.I : « Le Préfet doit nous recevoir »…

« Au Centre de Rétention administrative, dans lequel, ils se trouvent depuis 50 jours déjà, ils sont séparés » ont dénoncé les intervenants. « Le C.R.A, c’est une prison, nous avons de leurs nouvelles grâce aux bénévoles de la CIMADE » a lancé, Marie. « Le Préfet doit nous recevoir, nous avons déjà rencontré le Sous-Préfet de Chalon, la Directrice de Cabinet et le secrétaire général de la Préfecture » a souligné Stéphane Boyer. Le président de l’A.S.T.I a également rappelé « les soutiens des différents parlementaires (LR-LREM et PS), celui des élus municipaux chalonnais. (Nathalie Leblanc et Mourad Laoués ont assisté à cette manifestation).

“LA MAFIA RÈGNE EN ARMÉNIE, IL Y A UN CONTRAT SUR LA TÊTE DU PÈRE”

“Notre association peut accueillir, soutenir et loger cette famille”, a remarqué Stéphane Boyer.

La situation conflictuelle au Haut-Karabakh a été évoquée, “il y a eu des bombardements, il n’y a pas si longtemps” a mis en avant une intervenante en notant “Tigran sera envoyé au Front, il devra accomplir là-bas ses obligations militaires”… Autre aspect, mis en avant par les intervenants   » le règne de la mafia  ». « Si cette famille est venue en France, c’est qu’il y avait un contrat sur Édouard ». Une situation confirmée par la fille aînée de cette famille de trois enfants. Elle était présente à ce cinquième rassemblement au cours duquel des participants se sont allongés symboliquement sur un fond musical diffusant « le bruit des armes et des bombes »…

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.