Inauguration de l’Espace des Arts

1
2406

Après deux ans au théâtre du Port Nord pendant les travaux, l’Espace des Arts revient dans ses murs ce vendredi 28 septembre 2018. C’est devant plus de 600 personnes en attente sur le parvis de l’Espace que le Président du Grand Chalon, Sébastien Martin, lance, de façon originale, l’inauguration de ce bâtiment de culture. Pas de coupure de ruban, mais une danseuse qui emmène les Officiels* et le public au Grand Espace où auront lieu, pendant plus de 45 minutes les discours officiels (Voir sur notre page FB, les discours diffusés en live). Chacun retrace l’histoire de l’Espace depuis son inauguration en 1971 et les atouts du nouvel Espace. C’est aussi, de tous, une véritable ode à la Culture, fédératrice indispensable des Humains. Tous félicitent le directeur de l’Espace, Philippe Buquet, de sa ténacité, de son implication, de sa volonté aboutie de faire de l’établissement un lieu de culture ouverte à tous à dimension nationale, un lieu de création, un lieu où l’humain retrouve toute sa place, sa sérénité, son plaisir, sa culture (voir notre reportage vidéo : Le nouvel envol de l’Espace). Avant d’arriver au grand Espace, petite halte devant la plaque commémorative de remerciement à Daniel Petit, l’architecte des débuts, en présence de sa famille.

Des spectacles (Orchestre National de Lyon, création théâtrale d’Alexis Moati Happy Birthday Sam !, Origami sur le parvis, Bal à la rotonde) accompagnent cet air de fête. L’Espace s’offre à la découverte, à l’émerveillement tout ce week-end.

L’idée de ce lieu de culture date des années 60 où la ville de Chalon voulait construire au même endroit à la fois un centre culturel et de centre sportif. Les années 60, c’est bien sûr André Malraux, alors ministre des Affaires culturelles, et son idée de faire des Maisons de la culture dans les villes moyennes de toutes les Régions. Refusée par Dijon, c’est en 1971 que la Maison de la Culture de l’architecte Daniel Petit est inaugurée avec un engagement fort de l’état par le ministre Jacques Duhamel. Elle intègre un palais des Sports. En 1984, elle est totalement municipalisée sous Dominique Perben, maire de l’époque et prend le nom d’Espace des Arts. Sous l’impulsion de son directeur actuel, Philippe Buquet, arrivé en 2002, l’Espace devient scène nationale en 2005. L’état retrouve ainsi toute sa place. Le Grand Espace a été réaménagé en 1995 pour rénover les sièges vétustes et améliorer l’acoustique. La mise aux normes pour les personnes à mobilité réduite, des petites fuites, des dégradations dues au temps ont entraîné les grands travaux actuels d’une rénovation exemplaire. Ceux-ci ont été financés par l’Etat, le Grand Chalon, la région, le Département pour une valeur de 9 millions HT. Le bâtiment est inscrit au patrimoine du 20e siècle.

Au début de la conception de la structure dans les années 60, l’architecte Daniel Petit n’a pas prévu de parking. L’explosion de l’automobile a imposé un parking en rez-de-chaussée. Dans le nouvel Espace, il disparaît et le rez-de-chaussée fait place directement à une nouvelle rotonde, accueil, bar, espace convivial -, une accessibilité plus facile et pour un public plus large, un volume plus grand…on revient donc au projet initial…Un espace au niveau de la Saône, de la ville… Le bar au premier étage reste quant à lui en place avec un promontoire qui ouvre sur la ville.

Le principe architectural du bâtiment est minéral : béton, verre… Pour respecter ce principe, les grandes verrières retrouveront leur rôle premier et perdront leur fonction de support d’affichage. Ce dernier, toujours nécessaire, sera plus discret et placé ailleurs, notamment au niveau zéro et à la billetterie.

Le projet de rénovation et la modernisation été confié à un groupement d’architectes belges (Pierre Hebbelinck et Pierre De Wit) et français (l’Atelier Hart Berteloot), spécialistes de la transformation patrimoniale et théâtrale. Parmi leurs principales références : le tout nouveau Théâtre de Liège (2013), le Mac’s, le Musée d’Art contemporain du Grand Hornu (2002) site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO et le Théâtre du Manège Mons (2002) à Mons, capitale européenne de la culture 2015.

* Les Officiels 

Sébastien Martin, Président du Grand Chalon – Gilles Platret, Maire de Chalon – Jean-Jacques BOYER, sous-préfet de Chalon – André ACCARY, Président du département de Saône-et-Loire – Laurence Fluttaz, 2e vice-présidente de la Région Bourgogne Franche Comté, en charge de la culture et du patrimoine – Les 3 sénateurs du département : Marie Mercier, Jérôme Durain et Jean-Paul Emorine – le deux députés « Grands chalonnais  » Cécile Untermaier (4e) et Raphaël Gauvin (5e) – les élus de Chalon, du Grand Chalon – Des représentants du ministère de la Culture et de la Drac…

COÛT DE L’OPÉRATION : 9 millions d’euros HT

  • Dont : 3 millions € du Grand Chalon (maître d’ouvrage),
  • 4 millions € du Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC
  • 1 million € de la Région Bourgogne Franche-Comté
  • 1 million € du Département de Saône-et-Loire
oznor
Happy Birthday Sam !
Crédit photo : Espace des Arts

 

1 COMMENTAIRE

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.