Beaucoup d’incertitudes ce vendredi matin 30 octobre, pour certains commerçants habituellement présents, pour le rendez-vous hebdomadaire place de Beaune et rue aux Fèvres. Dans cette dernière artère, réservée aux commerces alimentaires, il n’y a pas eu de difficultés.

LA LOI N’EST PAS LA MÊME POUR TOUS

Par contre, place de Beaune, la douzaine de commerçants forains ont dû « plier bagage » en milieu de matinée dans le cadre du respect de la loi. Ces commerçants vendent principalement des vêtements et chaussures.

SANS OUBLIER LES CHRYSANTHÈMES

À l’approche de la Toussaint et de la fête des Morts, alors que les abords des cimetières sont désertés par les vendeurs de chrysanthèmes, il était possible d’en acquérir rue aux Fèvres, ce vendredi matin. Horticulteur – maraîcher, la famille Peri, présente sur le marché depuis 35 ans déjà, proposait des chrysanthèmes d’une valeur de 7 à 14 euros…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.