Au lendemain d’un premier refus, Emmanuel Macron, dans la tourmente depuis la rentrée, a fini par accepter mardi soir la démission du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, qui veut reprendre la mairie de Lyon.

Depuis l’annonce le mois dernier de ses intentions pour les municipales de 2020, Gérard Collomb, qui comptait initialement rester place Beauvau jusqu’après les Européennes de mai 2019, se trouvait fragilisé. Dans l’opposition comme au sein même de son ministère, de nombreuses voix se sont élevées pour réclamer son départ.

Suite à la démission de Gérard Collomb de son poste de ministre de l’Intérieur et à la nomination d’Édouard Philippe pour assurer l’intérim Place Beauvau, le Premier ministre a annulé son voyage officiel en Afrique du Sud prévu jeudi et vendredi.

Selon Le Progrès mardi soir, Georges Képénékian, ancien premier adjoint de Gérard Collomb et maire de Lyon depuis juillet 2017,  a envoyé sa lettre de démission à la préfecture du Rhône. Une démission qui devrait être actée dans les tout prochains jours, et qui permettra à Gérard Collomb de redevenir maire de la capitale des Gaules très rapidement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.