TAPAGE ROCK, 15 ans d’association à promouvoir les groupes locaux (et bien plus : « Support all Bands Since 2004 »), ce soir vendredi 17 mai, c’est leur anniversaire, et on sort le tapis rouge aussi ! Et sous le chapeau rouge du théâtre du Port-nord.

Plus de 600 personnes présentes ce soir-là, sans compter les 15 membres actifs de TAPAGE ROCK (dont GUINNESS, le chanteur des LUPOÏ, à l’origine de l’association), et cela après pas loin de 250 manifestations en 15 ans, dans des bars ou des salles de concert.

 

Guiness, le chanteur des LUPOÏ, à l’origine de l’association, en pleine préparation

Après avoir rencontré les LUPOÏ (voir article précédent), je les retrouve, non plus en tant que groupe musical, mais en tant qu’organisateurs. On sent le noyau dur, avec les réunions de dernière minute, on est plus dans l’antre des loups, nous sommes, dans l’organisation même de moments uniques, attroupant un public varié (jeunes/anciens/métalleux/punks/celtiques).

À l’affiche de ces 15 ans, CELKILT, SANGDRAGON, LES RAMONEURS DE MENHIRS, des célébrités du genre, quoi !

CELKILT

CELKILT, FALL IN PLACE ou STAY WITH ME ou encore ON THE TABLE, titres qui passeront ce soir-là. Les liens sont à écouter et découvrir et cela vous donnera bien l’ambiance !

Mais je vous invite à les découvrir plus précisément sur le lien suivant www.celkilt.com, après avoir lu cette phrase qui résume bien la chose :

La Genèse

« … alors l’Alchimiste rassembla l’Air, l’Eau, la Terre et le Feu autour de la Muse. Il leur transmit l’énergie du rock et la fougue des jigs Irlandaises, leur donna violon, batterie, basse, guitare et cornemuse puis leur dit :
« Vous vous incarnerez, vous vivrez, vous jouerez et vous connaîtrez le pouvoir du Kilt. »

Il en fut ainsi et ainsi naquit CelKilt, au service d’une musique festive, positive et énergique. L’Alchimiste contempla l’immensité de son Œuvre et se dit : « Ça déchire », puis il s’en alla boire une Guinness au pub. »

SANDRAGON

SANGDRAGON (groupe mâconnais), avec à leur tête Vincent, âgé de 46 ans, toujours en action depuis ses débuts solo en 1993 et 1995, et des projets à venir !

Vincent (le chanteur), c’est un album solo en 1993 pour commencer : DAEMONIUM « DARK OPERA OF THE ANCIENT WAR SPIRIT », un morceau unique de 26 minutes, réalisé sous la forme d’un one-man-band. Il y est conté le chemin initiatique de SERPHANIM, un guerrier antique au destin ésotérique et mystique.

Stand SANGDRAGON

Il s’en suit en 1995 AKHENATON, deuxième volet de cette trilogie, avec l’album DIVINE SYMPHONIES. 25 000 albums vendus dans le monde ! (Je ne vous raconte pas le côté collector de l’objet aujourd’hui !!!). D’ailleurs, il fut consacré comme meilleur album du moment chez plusieurs critiques réputés au niveau européen.

Fin 2011 Vincent reprend le projet de sa trilogie sous le nom de SANGDRAGON, pour la première fois. Les premiers concerts en 2014, des choristes, des jongleurs de feu, etc… Le groupe est né avec tous ses amis musiciens et métalleux. Il en naît REQUIEM FOR APOCALYPSE en 2015. Chaque membre y apporte une touche personnelle, ce qui permet en totale osmose ce troisième opus. Consécration pour les collectionneurs : un coffret vinyle sorti à 500 exemplaires en 2016, regroupant la trilogie. Bref une sacrée saga ! Une fraternité dans le métal, grâce à tous les membres (âgés de 24 ans à 46 ans)

Une soirée mémorable avec des chants guerriers et symphoniques, un mélange dans l’esprit combiné « OCCULTE et SYMPHONIQUE BLACK DEATH MÉTAL ».

Ils nous font l’honneur de venir à Chalon, pour l’anniversaire de TAPAGE ROCK, et oui ! Il leur faut des scènes « confort », vu le nombre qu’ils sont pour leur prestation. Trois titres joués en avant-première, en prévision de l’album à venir (qui prend un peu de retard, vu la vie bousculée, mais positive de chaque membre de l’opus). La prestation filmée en prévision d’un clip.

Pour information, Vincent a son magasin L’ŒIL DU DRAGON à Mâcon, depuis 17 ans, et y pratique également le tatouage depuis 4 ans, en plus des t-shirt métal, accessoires médiévaux, figurines, etc.

SANGDRAGON :  à savoir VINCENT (chant et compo), WILL (basse et chœur), MATT (guitare), ÉDOUARD (clavier), PAUL (batterie), CYNTHIA (chœur), JOSS (chœur), THIBAUT (dance du feu, RÉMY photographe) et j’espère que je n’en oublie pas.

LES RAMONEURS DE MENHIRS

Et pour finir cet anniversaire du feu de dieu, nous en viendrons aux RAMONEURS DE MENHIR

LES RAMONEURS DE MEHNIRS (indéfinissable PUNK BRETON), des références pleines de valeurs, 4 albums, incontournables, intergénérationnels, et des concerts, et des festivals à n’en plus finir…. http://www.ramoneursdemenhirs.bzh/

LES RAMONEURS DE MENHIRS MENEZ DAOU

Je vous laisse découvrir tout ce qui va bien sur leur site, plutôt que de raconter leur histoire, et je me concentre sur cet échange dans la soirée. Bonne lecture !

Ça joue de la gratte, de la basse, ça chante, ça sonne, de la boîte à rythmes, ça porte du béret, du kilt, de la crête, du chapeau, de la casquette, et cela toutes générations confondues, Mais surtout les SONNEURS (ÉRIC et RICHARD) font retentir du BINIOU et de la BOMBARDE !

Et çà claque ! Limite de gavoter (Dañs tro ou gavotte en breton) ! Pendant que le corps frissonne au son du bourdon du biniou, et que les sonneurs soufflent ensemble, le riff énergique de la guitare électrique de LORAN rappelle le côté punk des « BERURIER NOIR », et la boîte à rythmes nous associe le tout, en nous poussant dans nos premiers pogos engagés, et pas mal de paroles de BRETON en breton par GWENAEL !

Bref CA CLAQUE

Nous y sommes, consécration de la soirée : un savant mélange de culture PUNK et BRETONNE (à égalité sur la ligne d’arrivée)

Interview de LORAN !

J’avais prévu de vivre cet interview comme journaliste, mais mon côté perso l’a emporté… J’avais 36 000 questions à poser……….

Guiness (Tapage Rock) et Loran (Les Ramoneurs de Menhirs)

LORAN m’annonce dès le départ « T’inquiètes pour les questions, on a le temps » (et il me dit ça, juste après les réglages sons de la salle vide, et les avoir embêtés à table, et en me recevant dans les loges), du coup je vais vous donner mon impression, mon ressenti de ce moment, mais surtout cela avait répondu à toutes mes questions. Moment unique : je découvre un collectif (et non pas seulement un groupe de musique).

Dans la loge ça ne se maquille pas, ça parle de son, et on oriente notre caméra et son vers l’ingénieur son du groupe (un débrouillard hors pair). Plein de messages à faire passer ! 20 minutes à discuter avec LORAN, croisant une partie des autres groupes. Je me décide enfin à mettre en route le magnéto (j’ai déjà le sentiment de refaire le monde), mais le meilleur reste à venir… L’article à suivre, mais difficile d’écrire un moment si intense, si vrai…!

Jules Roadies

En tous cas merci à TAPAGE ROCK, et leurs supporters, soirée mémorable pour les 15 ans, naviguant entre deux mondes, mais faisant vivre la scène alternative locale ! Dédicace à Jules une partie de l’équipe leur « roadies » (comprendre le gars qui accompagne toujours sur les routes)

Dans la partie également LA POÊLE GÉANTE 71, sans qui on ne se nourrissait que de steaks de houblon, merci surtout pour KENNY QUAIO de A CHALON SPECTACLE sans qui la soirée aurait été plus compliquée.

Merci pour la présence efficace DES MAUVAIS GARÇONS FONT BONNE IMPRESSION, je me suis fait tatouer mon sweat en live ! (Prix libres)

Vidéos : Ahsley Blirando – Montage Dominique Gaye – Mise en forme de cet Article : Dominique Gaye

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.