Grève des professeurs face aux mesures sanitaires

0
212

Ce 10 novembre 2020, les syndicats enseignants FSU* (dont le SNES est membre), le SNALC, Sud, la CGT….appellent les enseignants à se mettre en grève pour protester contre les mesures, les barrières sanitaires mises en place par le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer. Les syndicats les trouvent insuffisantes pour la protection des élèves et des personnels. Ils veulent un renforcement des protocoles dans les lycées (des lycéens protestent aussi de cette insuffisance, notamment à la cantine…). Lundi, le ministre a pris en lycée de nouvelles mesures : dans la mesure du possible 50% en présentiel, 50% en distanciel, organisation difficile à mettre en place vu le manque de salles et d’enseignants…, disent les syndicats. Les syndicats demandent aussi le renforcement des mesures sanitaires dans les collèges.

D’après le ministère, 8.78 % de grévistes en primaire (20 % selon les syndicats) et 10.36 % en secondaire (45 % selon les syndicats).

Sous les projecteurs de CTV, ce 10 novembre, Hakim Boutmoudit, professeur de SVT en collège, secrétaire départemental du SNES, nous explique les raisons de cette grève et l’état de notre école en cette période particulièrement difficile.

https://dijon.snes.edu/

le + CTV

*La Fédération syndicale unitaire (FSU) est la première fédération syndicale en France de l’enseignement. Le SnesFSU, est le premier syndicat des collèges et des lycées généraux et technologiques. Il regroupe les titulaires comme les contractuels. le SNUipp-FSU est le Syndicat National Unitaire des Instituteurs, Professeurs des Écoles et PEGC, affilié à la FSU.

Elections professionnels 2018 (Source : Ministère)

1 023 211 électeurs relevant de l’éducation nationale étaient appelés à désigner leurs représentants au comité technique ministériel de l’éducation nationale. 436 321 votants se sont exprimés soit une participation de 42,64 %. Le taux de participation est en hausse de 0,91 point par rapport à 2014 (41,73 %).

Dix-sept organisations syndicales se sont présentées à ce scrutin. Onze d’entre elles (Sud Éducation, SNCL-SIES-SAGES, CFTC-E.P.R, Action & démocratie CFE-CGC, SENRES, SNPTES, les syndicats eil-convergence, ASAMEN, STC éducation, UDAS, SPEG) n’avaient pas de sièges au CTMEN précédent. Deux organisations syndicales se présentent cette année sans rattachement à une fédération : il s’agit du SENRES et du SNALC, SNE. Celui-ci s’était présenté en 2014 sous l’étiquette SNALC-CSEN-FGAF. La candidature présentée par la FAEN en 2014 donne lieu à une candidature commune des SNCL-SIES-SAGES en 2018. Enfin, le SCENRAC a changé de dénomination et devient le SENRES en 2018.

Résultats

La FSU, avec 34,91 % des suffrages exprimés, reste la première organisation syndicale représentative. Elle est suivie de l’UNSA qui recueille 21,60 %.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.