14.6 C
Chalon-sur-Saône

CP : Carrefour Voyages, le mépris des clients

Published:

CP du Collectif Chalonnais 4A (Assistance, Aide, Aux, Afghans) : Carrefour voyages un mépris de ses clients

Il était une fois, début janvier 2022, trois jeunes Afghans, en situation légale de séjour, et l’agence de Voyages, Carrefour Voyages, au Centre commercial de Carrefour Sud (belle pub pour Carrefour). Figurez-vous que ces 3 Afghans veulent se rendre en Iran, visiter leurs familles réfugiées, voir leurs femmes ou leurs fiancés. Un des 3, Gholam, part rejoindre sa femme qui a fui l’Afghanistan en octobre 2021, après le grand retour des Talibans. Cela fait 7 ans qu’il ne l’a pas vue. Il va déjà la voir et faciliter l’obtention de son visa (qu’elle aura en juin) dans le cadre du rapprochement de conjoint.
Ces 3 jeunes (24 et 27 pour deux d’entre eux) ont la mauvaise, très mauvaise idée de franchir la porte de l’agence Carrefour Voyages.
Ils achètent un billet pour Téhéran avec escale et changement de vol à Istanbul, pour la somme de 450 €. Tests PCR le lundi matin 18 janvier 2022, train pour Paris Bercy, en route pour Roissy. Le mardi midi 19 janvier, nos 3 voyageurs se présentent au comptoir de la Turkish Airlines. Coup de tonner. Ils ne peuvent embarquer, l’Iran ayant, selon les Turcs, fermé leur espace aérien pour des raisons de Covid. Nos 3 jeunes hommes qui parlent le dari, langue proche du perse, appellent l’ambassade d’Iran à Paris. Celle-ci leur confirme que l’espace aérien iranien est bien ouvert. On peut imaginer que Turkish Airlines avait peu de passagers Istanbul – Téhéran et que donc elle a annulé ce vol. Nos 3 Afghans rentrent donc à Chalon… Ils vont, avec le Collectif Chalonnais les 4 A (Aide, Assistance, Aux, Afghans), à Carrefour Voyages. L’agence confirme, après s’être renseignée, que l’Espace aérien était ouvert. Appel de la Compagnie Turkish, balade de bureau en bureau ; aucune réponse…
Les 3 Afghans partent en Iran (preuve que l’espace aérien était bien ouvert) par la Compagnie Iran Airlines, le vendredi 22 janvier pour un billet de plus de 650 euros. Test PCR, train, Paris Bercy, Roissy, Téhéran. Gholam revient d’Iran le 18 mars. Le Collectif et les 3 voyageurs demandent à Carrefour Voyages le remboursement de leurs premiers billets de 450 euros pièce. Selon nous, c’est Carrefour Voyages qui vend les billets, à eux de les rembourser, et ensuite de se retourner pour la Turkish. Plusieurs visites à l’agence, toujours le même scénario, Turkish Airlines, blabla, tout sera réglé le 7 avril. Bien sûr rien ne sera réglé. Silence total de l’agence, comme si le problème ne les concernait pas. Quel mépris pour leurs clients, certes ce sont des Afghans (qui ont tous un travail) qui parlent mal le français et le lisent encore moins bien ! Pour eux, ces 450 euros, c’est beaucoup, beaucoup. Le Collectif se pose la question suivante « Si ces clients avaient été des gens bien de chez nous, la façon de traiter le problème aurait -il été le même ? ». Dans tous les cas, le SAV de l’agence est lamentable et inefficace, sans prise en compte du désarroi, des difficultés des passagers. On espère que Carrefour Voyages nous détrompera.
Le Collectif 4A est mandaté par 2 des 3 Afghans afin de prendre les choses en main. Le collectif envoie une lettre recommandée demandant le remboursement immédiat des billets, le règlement d’indemnités comme le prévoient les règles aériennes internationales. Le Collectif avertit la Direction départementale de la concurrence, de la Consommation et de la répression des fraudes du comportement innommable, et pour nous illégal, de l’agence Carrefour Voyages. Enfin, après des mois de silence, Carrefour Voyages répond, début juillet, avoir saisi l’agence de Voyages Misterfly afin de prendre en charge le problème. Misterfly agit, en effet, en qualité d’intermédiaire entre le client final et le fournisseur aérien et a la charge du service client et l’après -vente. Bravo, bravo Carrefour Voyages, donc d’après vous, vous ne servez pas un grand-chose dans vos jolis bureaux du centre commercial du même nom. Pourquoi ne pas avoir cela dès le mois de janvier, pourquoi avoir laissé vos clients dans cette situation, difficile pour eux, bravo… quel manque de respect, de considération… ! Carrefour Voyages a les moyens, voire l’assurance, de rembourser dans un temps raisonnable puis se retourner contre la Turkish Airlines.
À ce jour, toujours rien… ! Carrefour Voyages, une agence à oublier… !

Related articles

spot_img

Recent articles

spot_img