Pas moins de deux rassemblements se sont déroulés, samedi après-midi 4 septembre, dans notre ville, permettant aux anti-vaccins et anti-Pass sanitaire, de donner à nouveau de la voix. Deux initiatives regroupant au total près de 500 participants.

« DES LITS ONT ÉTÉ FERMES DANS LES HÔPITAUX »

Place de Beaune, la désormais « traditionnelle » manifestation du samedi a regroupé environ250 participants. Avant le départ du cortège, Pierre Laine (Sud-Solidaires 71) n’a pas manqué de « rappeler les fermetures de lits dans les hôpitaux publics » après avoir mis en avant « La loi promulguant le Pass sanitaire est contraire au droit du travail ».

Les pompiers volontaires réfractaires de Saint-Gengoux-le-National

DES SOUTIENS AUX POMPIERS RÉFRACTAIRES

Dans le cortège, ayant emprunté la rue aux Févres et le quai Sainte-Marie, se trouvait une délégation des sapeurs-pompiers de Saint-Gengoux-le-National. « Nous refusons la vaccination » ont indiqué les soldats du feu. Ils ont reçu de nombreux soutiens de leurs voisins de cette nouvelle manifestation.

Lors des échanges au Théâtre de verdure

DES ÉCHANGES AU THÉÂTRE DE VERDURE

Les manifestants ont rejoint le débat public se déroulant au théâtre de verdure. Initiée par le collectif « Bon sens » (1), cette première rencontre animée par les référents (2) régionaux de ce mouvement devait permettre des échanges avec des professionnels de santé et d’autres corporations ont indiqué les intervenants organisateurs. « Nous ne sommes pas des professionnels de la manifestation » a noté le responsable du collectif chalonnais, avant le départ de la manifestation, déplorant « un manque de coordination entre les deux initiatives de ce samedi ».

  • (1) Mouvement créé par une députée d’Alsace opposée à la mise en place du Pass sanitaire.
  • (2) Ne souhaitant pas communiquer leurs noms aux médias locaux.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.