Dans le cadre du programme national de relance « After Citoyens, et après on fait quoi ? » la Jeune Chambre Economique de Chalon sur Saône organise un atelier collaboratif avec les citoyens du Grand Chalon. L’objectif : imaginer les solutions à mettre en place pour une consommation locale allant vers une autonomie territoriale.

La jeunesse Chalonnaise est active, engagée et ambitieuse. Elle pense déjà à reconstruire l’économie et la société de l’après Covid avec le programme national de sortie de crise «After Citoyens, et après on fait quoi ?». Ces jeunes qui réfléchissent aux évolutions de nos modes de travail ou de consommation sont ceux de la Jeune Chambre Economique. Depuis quelques jours, ils travaillent sur des projets locaux et concrets en lien avec les attentes des professionnels concernés. Le premier thème abordé est celui de la consommation locale. En lien avec le lancement d’une enquête auprès de la population du Grand Chalon sur les habitudes et les souhaits de consommation pour demain, un atelier est organisé en visio-conférence mercredi 10 juin à 19h et sera ouvert aux membres de l’association et au grand public sur inscription (lien d’inscription :

https://forms.office.com/Pages/ResponsePage.aspx?id=FkA5ZOcNYkSuqveqw-e8-YehLIQF3CJEs3JCkA2-vJVUQUhFVjBRWU9BTE8zUE1aTUsxVE1FQkRGTC4u) .

L’objectif est de faire naître de nombreuses propositions sur les modèles et canaux de distributions pour une consommation directe et favoriser une production locale allant vers une autonomie territoriale.

« On parle de changement et si nous arrêtions de seulement en parler. Soyons acteurs de la relance. Nous nous adaptons à l’actualité pour incuber le changement et agir concrètement. Rien n’est compliqué, Rien n’est impossible, tout est une histoire de volonté, de capacité à agir ensemble vers une même direction. Nous ouvrons la voie pour que notre société saisisse toutes les opportunités qu’une telle crise nous offre » insiste Linda Profit, la présidente nationale de l’association.

Plus que de simples idées échangées, ce sont des véritables projets qui prévoient d’aboutir suite à des ateliers de travail. « Nous avons une méthodologie de projet très pragmatique et efficace. Nous nous avons un regard extérieur et nous avons surtout une facilité d’action et une réactivité » explique le président de la JCE de Chalon sur Saône. Et d’insister : « Nous devons anticiper les solutions qui faciliteront le redressement de notre société, aidons notre pays à tirer les bons enseignements de cette situation, pour savoir rebondir. ».

La Jeune chambre économique de Chalon sur Saône appartient à un mouvement national qui s’est construit, en France, en période d’après-guerre. « Nous pouvons agir sur l’aspect sociétal, l’aspect économique et l’aspect environnemental. Les membres de l’association veulent trouver le moyen d’aider notre société ».

Proposer des solutions innovantes pour s’adapter à des problématiques parfois anciennes, permettre à des personnes qui ont des idées parfois audacieuses de les mettre en application grâce à la synergie et l’énergie d’un groupe quand c’est difficile de les faire émerger seul, enrichir les projets par des visions de personnes issues de secteurs différents sans barrières, voilà les objectifs de la Jeune Chambre économique française et de Chalon sur Saône , qui se positionnent comme un incubateur de leaders citoyens.

Contact presse

Ludovic BERTEAU : 06 28 23 32 05- ludovic.berteau@jcef.asso.fr

A propos de la Jeune Chambre Économique Française :

La JCEF est un mouvement composé d’hommes et de femmes de 18 à 40 ans. Ces derniers s’engagent afin de contribuer à l’évolution de la société et de ses individus par la mise en place de projets d’ordre économique, social, et communautaire. Cette organisation forme le premier réseau de jeunes citoyens qui offre une démarche active pour contribuer au progrès de la société. En France, la JCEF 1500 jeunes citoyens actifs, d’horizons sociaux-professionnels variés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.