Avant le casque, le flag

0
2441

Les Centurions, l’équipe de Football américain chalonnaise, se prépare déjà à la rentrée qui risque d’être prometteuse. Comme tout club, il faut recruter, et notamment des jeunes. Le premier pas pour un éventuel recrutement est de présenter ce sport, encore trop méconnu.

C’est ce que font les Centurions, ce mardi 6 août, à la Prairie St Nicolas, leur terrain de jeu, avec une vingtaine de jeunes de 10 à 15 ans du Centre de Loisirs de Sennecey-le-Grand. La journée est coachée par Alexandre Turpin, animateur sportif travaillant à Dijon. Il est épaulé par quelques membres du club dont le Président Jessy Demassey.

Le matin est consacré à de l’entraînement (comment attraper les drapeaux ou flags, faire des passes, éviter l’arrachement du flag par l’adversaire…)  et l’après-midi à un tournoi de flag, le football US pour les 10-15 ans (voir ci-dessous), de 4 équipes de 5 joueurs. Rappelons que pour les 10-15 ans, il n’y a pas de placage, celui étant remplacé par une prise de flag, du drapeau attaché à la ceinture. Une journée qui a plus à nos futurs Centurions, qui sait ?

Le + de ChalonTV.info : Le Flag et le Cheerleading 

Le flag, le Football US pour les 10-15 ans

Le flag est une forme du football américain. Sport où la mixité est prônée, c’est un sport d’opposition sans contact. Les placages sont remplacés par l’arrachage d’un flag (drapeau en anglais) accroché à la ceinture des joueurs.
Accessible à tous (homme, femme, enfant), sa facilité d’apprentissage, sa convivialité, sa mixité et son adaptation à tous types de surface de jeu en font le sport éducatif par excellence.
Les principes de base
Les principes sont les mêmes qu’au football américain : c’est un jeu de gagne terrain qui se joue à 5 contre 5.
Chaque équipe comprend une escouade d’attaque (5 joueurs avec entre autre un centre et un passeur) et une escouade de défense (5 joueurs).
L’escouade d’attaque doit progresser à l’aide de passe vers l’avant et de course en direction de la zone-d’en-but adverse pour y pénétrer et marquer un essai (ou touchdown).
L’escouade de défense doit empêcher la progression en déflagant le porteur de balle ou en interceptant la balle.
Le terrain
Le terrain est un rectangle de 70 yards de longueur sur 25 yards de largeur. Il comporte deux zone-d’en-buts de 10 yards de long.
Le temps de jeu
Un match de flag dure deux mi-temps de 20 min en temps continu.
Le déroulement du match
L’engagement se fait depuis les 5 yards de l’équipe d’attaque (aucun coup de pied n’est autorisé au flag).
Au contraire du football américain, tous les joueurs peuvent recevoir une passe-avant de la part du passeur.
L’escouade d’attaque a un contrat de 4 tentatives pour atteindre le milieu de terrain. Si le premier contrat est rempli, l’escouade gagne un nouveau contrat de 4 tentatives pour faire avancer la balle jusqu’à la zone-d’en-but adverse. Dans le cas contraire, l’équipe de défense récupère la balle et réengage le jeu depuis ses 5 yards.
Un essai (ou touchdown) vaut 6 points. Après chaque essai marqué, l’escouade d’attaque a une tentative pour marquer une transformation d’une valeur de :
– soit 1 point en partant des 5 yards de l’équipe adverse;
– soit 2 points en partant des 12 yards de l’équipe adverse.
Chaque équipe peut opérer autant de changement qu’elle le souhaite entre chaque jeu.

Le Cheerleading

Photo : FFFA

Composé de danse, d’acrobaties, de gymnastique et de chants, c’est aux bords des terrains universitaires américains que le cheerleading est né.

La traduction littérale de « cheerleading » est sans équivoque : to cheer = encourager, et leading vient de to lead = mener. Donc mener les encouragements, supporter une équipe…
Si le cheerleading tire ses origines d’éléments venus d’autres disciplines telles que la gymnastique, la danse ou l’acrosport, il n’en demeure pas moins que tous ces éléments ont été adaptés, arrangés, modifiés et ont ainsi contribué à créer une véritable identité et un esprit propre à la discipline.
Ce sport, que l’on peut indéniablement qualifier de discipline émergente, est caractérisé par une importante technicité des mouvements. Les cheerleaders réalisent de véritables prouesses techniques, ce qui implique en amont un entrainement intensif.
Officiellement rattachée à la Fédération Française de football américain depuis 2003, la discipline compte aujourd’hui 3 313 licenciés en France ! (Chiffres saison 2016/2017)
Et grâce à ses nombreux atouts, qui permettent de séduire un public de plus en plus large, le nombre de licenciés ne cesse de croître.
Source : FFFA, Fédération Française de Football Américain 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.