À Toulouse, Macron et Merkel rendent hommage à l’A350

0
1720

Avant un sommet européen centré sur le Brexit, le président de la République et la chancelière allemande ont visité mercredi 16 octobre un symbole de la coopération européenne, l’usine d’assemblage de l’A350 d’Airbus à Toulouse. L’avionneur intensifie la montée en cadence sur ce programme malgré la menace de sanctions douanières des États-Unis.

« Vous êtes au coeur de la dernière étape d’un processus industriel européen. Les ailes sont fabriquées au Royaume-Uni, des pièces de l’arrière de l’avion en Espagne, une partie du fuselage en Allemagne et la partie avant du fuselage en France », a présenté Philippe Mhun, directeur des programmes de la branche aviation commerciale d’Airbus, mercredi 16 octobre, devant Emmanuel Macron et Angela Merkel.

Avant un sommet européen jeudi, où le Brexit sera au coeur des débats, le président de la République et la chancelière allemande ont entamé leur déplacement dans la Ville rose par un symbole de la coopération européenne avec la visite de la chaîne d’assemblage de l’A350 d’Airbus. L’avionneur, qui fête ses 50 ans cette année, a pu dérouler les points forts de l’une des pièces maîtresses de sa gamme.

« L’A350 est notre flagship, notre étendard. C’est notre produit le plus moderne aujourd’hui, le seul gros porteur et long-courrier qui a été complètement redesigné avec 70% de nouveaux matériaux et 25% de réduction de consommation de carburant en comparaison aux avions de la même génération », a mis en avant Christian Scherer, le directeur des ventes d’Airbus.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.