« Plutôt la sobriété numérique que la 5 G », ont plaidé les opposants chalonnais en lançant une pétition

0
668

Vendredi soir 18 septembre, devant une quarantaine de Chalonnais, à la maison des syndicats, Dany Poullet n’a pas manqué de dénoncer les aspects économiques, environnementaux, sociétaux, sanitaires de la 5.G dont le déploiement serait considéré « comme une atteinte aux libertés individuelles »… Une pétition a été lancée, alors que les élus écologistes présenteront une motion lors de la prochaine réunion du conseil municipal afin de surseoir au développement de la 5.G sur le territoire chalonnais.

Dany Poullet

DES DÉGÂTS IRRÉVERSIBLES POUR L’ENVIRONNEMENT

Invitée par l’association « Cap Santé 71 » (1) fondée en 1987 dans notre ville, la présidente de l’Association « Alerte Citoyenne Communauté Urbaine 71 » (A.C.C.U) Dany Poullet a mis en avant les importantes infrastructures terrestres et célestes (avec pas moins de 50 000 Satellites) indispensables pour « Le Tout Connecté », dès 2025. L’un des arguments avancé par la conférencière n’est autre que « les dégâts irréversibles avec le pillage des ressources ». L’aspect énergivore de la 5.G est pointé.

« LE TOUT NUMÉRIQUE N’EST PAS LA SOLUTION, MAIS LE PROBLÈME »

« La 5 G augmente l’empreinte carbone », avance Dany Poullet. En remarquant « Le tout numérique n’est pas la solution, mais le problème. La présidente de l’A.C.C.U 71 (2) évoque également « les ondes perturbant le vivant : végétal et animal ». Elle relève et dénonce « la croissance à tout prix » ou encore « la course économique insensée », avance en guise d’alternative «  la fibre optique plutôt que le sans-fil ».

DES INQUIÉTUDES, UNE PÉTITION ET UNE MOTION

Celle qui avait entrepris une campagne de sensibilisation et d’interpellation à propos du développement des compteurs Linky, a donc repris le bâton de pèlerin. Avant le confinement, elle a animé des réunions publiques (3) à Palinges et Matour (50 personnes). Depuis quelques semaines, de nouvelles rencontres se sont déroulées à Montceau, Blanzy et Anost (70 personnes). Vendredi soir, la responsable associative s’est trouvée de nouveaux alliés avec les élus écologistes du conseil municipal. Christophe Regard, a annoncé « Nous déposerons lors du prochain municipal une motion afin de surseoir à l’implantation de la 5 G, sur le territoire chalonnais ».

LA CHARTE DE L’ENVIRONNEMENT COMME RÉFÉRENCE

Les opposants au déploiement de la 5 G font référence à la charte de l’environnement adoptée en 2004. Ils avancent notamment le principe de précaution et citent les villes de Bordeaux, Bruxelles, mais aussi des cantons suisses qui ont (ou vont comme Lyon) approuver prochainement un moratoire. La région Corse est aussi citée. C’est également au nom du principe de précaution qu’une pétition a été lancée.

– L’équipe d’animation de Cap Santé 71 : « Nous exprimons des inquiétudes à propos des questions de santé et d’environnement en cas de déploiement de la 5 G ».

(1) Le bureau de l’association est composé de Madeleine Jurdieu (Présidente) Marie France Gauthier (Vice-Présidente), Catherine Reverdiau (Secrétaire) -Gilles Gauthier (Trésorier).

(2) Contact : asso-accu@hotmail .com – Accu71- La bomme 71640 Saint Micaud.

(3) Cette réunion publique était organisée avec le soutien de la CAPEN 71. Les élus, Mourad Loués, Nathalie Leblanc Sébastien Lagouue, ont assisté à cette rencontre.

– Une partie de l’assistance – Dany Poullet

 

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.