« On ne lâche rien ! « , c’est une des phrases qui revient souvent chez les gilets jaunes quand on leur demande s’ils seront encore dans les rues les prochains mois à venir.

Samedi 16 février 2019 est le quatorzième week-end de mobilisation du mouvement des Gilets Jaunes. Trois mois après, ils sont toujours présents dans les rues et sur les ronds-points de Saône-et-Loire.

Ils sont près de 650 personnes vêtues de jaunes à répondre à l’appel d’Action Commune 71 pour défiler dans les rues de Chalon. Le départ est donné à 14h30 place de Beaune. Ils sont jeunes lycéens, étudiant, en famille, travailleurs ou retraités. Ils ont tous fait le déplacement et parfois de loin. Ils viennent de Mâcon, Louhans, Le Creusot, Fleurville, Dijon, Montceau-les-Mines, Le Magny, Beaune, Montchanin. Certains rejoignent le mouvement pour la première fois.

Né en octobre via les réseaux sociaux en contestation à la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP), « l’allumage de la mèche » pour beaucoup d’entre eux. C’est par ce même biais qu’ils se réunissent ce samedi. Certains évoquent l’Europe, la constitution européenne qui serait l’un des verrous qui les empêcheraient d’avancer. Ce qu’ils attendent tous, le RIC, (Référendum d’Initiative Citoyenne) qui faciliterait la consultation du peuple pour une démocratie plus participative. D’autres évoquent la transition écologique et plus généralement le pouvoir d’achat.

Marie-Jo, ancienne assistante maternelle, retraitée en 2018 qui se bat depuis le début notamment pour l’augmentation des retraites. « Nous on est depuis le 17 novembre sur le rond-point Jeanne Rose à Montchanin. Depuis le début nous sommes présents. Les gilets jaunes c’est comme une grande famille, ce qui nous maintient motivés. » « On ne lâchera pas ! »

Notons la présence de Street Medics, ce groupe d’une quinzaine de volontaires qui souvent n’ont pas de diplômes officiels, mais qui fournissent des soins médicaux de base, comme les premiers secours, lors de la manifestation.

Au cours de la marche de plus de 4 heures, de la place de Beaune, en passant par les rues piétonnes, l’île St Laurent, la zone commerciale Chalon SUD, les gilets jaunes s’arrêtent devant la mairie où un discours est prononcé. Ils déposent le gâteau d’anniversaire étincelant de leurs 3 mois de mobilisation devant la sous-préfecture. Ils font une pause devant la permanence, rue d’Autun, du député de LAREM, Raphaël Gauvain et devant l’entrée de la gare. La permanence du Député est protégée par des CRS armés. Ceux-ci reçoivent des œufs de quelques énergumènes qui brisent le caractère non violent et convivial de cette marche. La tension monte. Les organisateurs réussissent à éviter le contact. Ce jet d’œufs imbécile est désavoué par la plupart des manifestants. L’entrée de la gare est interdite par des CRS. Le vis-à-vis forces de l’ordre et Gilets se passent sans incident.

Il est, alors, 18h certains gilets jaunes décident symboliquement de faire un tour de grande roue. La marche se termine devant la gare, place Pierre Sémard.

À l’approche des beaux jours, il semblerait que les gilets jaunes soient d’autant plus motivés à continuer leur marche pour se faire entendre. Prochain rendez-vous samedi place de Beaune à Chalon pour l’acte XV des gilets jaunes. Quelle sera la surprise ?

Voir aussi notre reportage Textes, photos, Live FB parus le dimanche 16 février

Retrouvez toute l’actualité des gilets jaunes du département de Saône-et-Loire sur le site : gilets-jaunes71.fr

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.