Le Piccolo dans tous ses états

0
15489

Patrimoine Chalonnais

Visite commentée du théâtre Piccolo avant le concert en partenariat avec le Conservatoire du Grand Chalon.

C’est Emiland Gauthey sous-ingénieur des états de Bourgogne, qui en 1769 fournit à la ville les plans et les dessins de ce théâtre à l’italienne. Édifié en 1776 sur un terrain ayant appartenu à l’ordre jésuite et racheté par la commune, il s’inspire fortement de l’Opéra de Versailles, contemporain, réalisé par Ange Jacques Gabriel. De ce premier bâtiment ne nous sont parvenus que les volumes intérieurs et la façade, le décor intérieur ayant été remanié en 1886. Le goût pour l’antique transparaît, sur la façade, dans les grands pilastres de pierre ornés de chapiteaux ioniques, à volutes, finement décorés. La sobriété de l’ensemble atteste l’assagissement des formes sensible à la fin du règne de Louis XV. (Source :  Animation du Patrimoine)

Suivie du concert, L’Orient Réinvente.

D’un geste musical simple et généreux, ces deux musiciens aux horizons ouverts nous emmènent dans des détours inattendus ou accidentés. Conjuguant le proche et le lointain, ils nous font emprunter les sentiers les plus orientaux du Morvan. Christian Maës est à l’aise aussi bien dans les musiques irlandaises que dans le chaabi algérois. Pour ses projets les plus orientaux, en plus de ses accordéons bisonores, il joue un accordéon à quarts de ton qu’il a lui même imaginé.
Nicolas Nageotte, clarinettiste que l’on retrouve aussi bien dans le classique que dans des expressions plus contemporaines ou improvisées s’est pris de passion pour Istanbul et pour le creuset qu’offre cette vraie capitale de l’orient musical. C’est sur place qu’il a notamment appris la clarinette turque et le doudouk. (Source : Conservatoire Régional du Grand Chalon)

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.