Reportage Photos et Direct FB

 

Pour la deuxième fois, ce samedi 5 décembre, à la l’appel du PCF et de la LDH (Ligue de Défense des Droits de l’Homme), ils étaient environ 500 à arpenter les rues de Chalon, du kiosque de la place de Beaune à l’Hôtel de Ville, pour dire non à la loi Sécurité globale dans sa totalité.

Il ne s’agissait plus de demander le retrait du fameux et très contesté article 24 dont l’ambiguïté de rédaction pouvait laisser entendre que les journalistes et les citoyens ne pourraient plus filmer, mais surtout diffuser, dans un but malveillant, sur les réseaux sociaux, et à la télé, les forces de l’ordre en action, surtout en action de violences policières ou gendarmesques. Le mot malveillant était très flou… et pouvait être interprété de façon large. Montrer le tabassage du producteur rappeur noir Michel Zecler le samedi 21 novembre (images diffusées quelques jours plus tard par le site Loopsider) est-il malveillant puisque ce type d’images ternit fortement le côté républicain de la police ? Le ministre de l’Intérieur Gérard Darmanin et d’autres politiques, dont le Président de la République, ont, vite, précisé que la presse (dont la liberté est garante de la démocratie) aurait toujours cette liberté (et heureusement) et qu’ils étaient, eux-mêmes, très attachés à ce concept.

Il s’agissait simplement d’interdire, et c’est normal et cela arrive trop souvent, que le nom, domicile, photos de famille, tout cela agrémenté de jolis mots et de menaces, soient possibles de publication sur les réseaux sociaux et internet. D’autres lois permettent de saisir la justice (toujours trop lente faute de moyens). Il faut simplement que les forces de l’ordre qui s’adonnent à des pratiques illégales et/ou non éthiques à la République soient vite sanctionnées et retirées de la police ou de la gendarmerie qui doivent être exemplaires. Le rôle et le fonctionnement de l’IGPN (Inspection Générale de la Police – IGGN pour la gendarmerie) restent à discuter. Il faudrait qu’elles soient, comme en Grande-Bretagne) totalement indépendante du ministre de l’Intérieur et donc du Pouvoir. La Défenseure des Droits Claire Hédon (elle a remplacé l’ancien ministre de la Culture Jacques Toubon, le 22 juillet 2020) a cette indépendance. On aura une pensée pour l’enseignant Samuel Paty, décapité, dont le nom, parcours de sortie du collège avait était mis en pâture sur les réseaux.

De nombreux articles de la loi Sécurité globale parlent du rapprochement entre la police nationale et la police municipale, donnant à celle-ci plus de pouvoirs… Et cet aspect-là pose problème à de nombreux manifestants (commune riche (Nice, Cannes…), sécurité accrue…, commune pauvre, bonjour les dégâts…!, inégalité donc des habitants des communes pour leur sécurité, ce qui est anormal, la sécurité des français dépendant de l’état.

PHOTOS Diaporama

LIVE FB (écourté)et mis en forme

 

Ce sont des images direct FB donc de basse résolution – donc la qualité n’est pas au rendez-vous (640 pixels de large) – ne pas agrandir, autrement gare à la mosaïque

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.