Samedi après midi, une manifestation à Chalon, pour le retrait total de la loi « Sécurité Globale »

0
2764

Le rendez-vous est fixé à 14 h 30, samedi 5 décembre et ce sera pour une manifestation pour exiger le retrait total de la loi « Sécurité globale »… Un cortège se formera Place de Beaune pour se dissoudre à l’arrivée, Place de l’Hôtel de Ville.

UNE VINGTAINE D’ORGANISATIONS CHALONNAISES

Cette manifestation « déclarée et autorisée »‘ a précisé, ce mercredi 2 décembre lors d’une conférence de presse, Jean Michel De Almeida (P.C.F Grand Chalon) est organisée par un collectif regroupant une vingtaine d’organisations chalonnaises. Côte à côte donc les organisations de gauche (E. E. L. V – P. C-F- P.. R.G-P.S – France Insoumise), des associations de défense des droits de l’homme et à vocation humanitaire (L. D. H- Collectif Chalon Solidarité Migrants – C.C. F.D-Terres Solidaires- C. I. M.A. D. E – Planning Familial), des syndicats (C.G.. T – F. S.U-Solidaires-Sud-Confédération Paysanne), des formations classées à l’extrême gauche sur le panel politique (N.P.A), le collectif « Justice et Liberté pour Jérôme Laronze » et la Conférence Nationale pour une résistance nouvelle (C.N.R.N)

Cette conférence de presse a été filmé en vidéo par CTV et sera mise en ligne jeudi 3 décembre

POUR LE RETRAIT TOTAL DE LA LOI

« Nous voulons un retrait pur et simple de la loi » a annoncé Aline Mathus Janet. La présidente de la section chalonnaise de la Ligue des Droits de l’Homme (L.D.H) a dénoncé  » la cacophonie gouvernementale à propos de l’article 24. Avec leurs différences, les représentants des différentes organisations chalonnaises se sont concertés au cours d’une rencontre lundi en début de soirée et ont rédigé un texte unitaire stipulant un soutien à l’appel national de la coordination « Stop Loi Sécurité globale »… Poursuivant, Aline Mathus Janet a relevé  » Les articles 21-22-23 et 24 sont incompatibles avec les valeurs humanistes »…

UN APPEL AUX CITOYENS 

Christophe Regard (E.E.L.V)

Au cours de la conférence de presse, s’étant déroulée, mercredi en début de soirée, les représentants d’E.E.L.V (Christophe Regard), du Parti Socialiste (Michel Clerc), de Sud Solidaires (Pascal Poyen,)

Cyrille Milien (F.S.U) et Guillaume Chaux pour la C.G.T Éducation ont demandé le retrait de la loi.

 

*Les organisations chalonnaises ont lancé un appel à toutes les organisations démocratiques et aux citoyens chalonnais afin qu’ils soutiennent l’initiative de samedi prochain et les autres actions à venir.

Deux autres rassemblements sont programmés samedi, un à Montceau-les-Mines à 10 h et à Mâcon à 15 Heures. La première manifestation à Chalon, avait eu lieu le mardi 17 novembre dernier, en début de soirée, « Nous étions plus de 250, nous avons été surpris par l’ampleur de ce premier rassemblement départemental a indiqué Jean Michel De Almeida. Samedi dernier, une centaine de manifestants se sont réunis « bravant l’interdiction préfectorale, c’est un signe de résistance citoyenne », a commenté le syndicaliste Pascal Poyen….

Aline Mathus-Janet (L.D.H) et Jean Michel De Almeida (P.C.F) ont présenté les pourquoi et le déroulement de la manifestation du 5 décembre à Chalon

Le texte de la conférence de presse lu par Aline Mathus-Janet (L.D.H) et Jean Michel De Almeida (P.C.F) 

Loi « Sécurité Globale »  – Manif à Chalon samedi 5 décembre 14h30 place de Beaune

•    pour défendre nos libertés en France

•    pour exiger le retrait total de la loi « Sécurité Globale »

Nous, organisations associatives, syndicales et politiques de l’agglomération chalonnaise, nous nous joignons l’appel national de la coordination « Stop Loi Sécurité Globale » et nous appelons nos concitoyens à manifester dans l’unité

le samedi 5 décembre 14h30, place de Beaune à Chalon sur Saône

car :

  • Nous ne voulons pas d’une loi qui porte atteinte aux libertés fondamentales et au regard des populations.
  • Nous refusons que la France soit le pays des violences policières, des dérives racistes et des atteintes à la liberté d’informer.
  • Nous alertons sur le fait que la France risque de se retrouver cette année aux côtés du Pakistan, du Soudan, de la Somalie, de la Turquie, d’Israël et de la Chine… sur la liste des pays qui violent la liberté de la presse, lors de la prochaine session du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme des Nations-Unies, à Genève, début 2021.
  • Nous soutenons que sans images diffusées par la société civile, les violences policières resteront sans suites judiciaires et impunies.
  • Nous ne voulons pas d’une société où l’État peut voir avec des drones et des caméras piétons, sans être vu.
  • Nous rappelons que le droit français sanctionne les actes et non les intentions, comme le prévoit l’article 24.
  • Nous affirmons que l’atteinte au droit des citoyens et de la presse à informer est disproportionnée et que l’arsenal juridique existant est amplement suffisant pour protéger les forces de l’ordre d’éventuelles agressions consécutives à la diffusion d’images.
  • Nous rappelons que l’article 12 de la Déclaration des Droits de l’Homme et de du Citoyen institue une force publique et non pas une force floutée.
  • Nous condamnons ces lois liberticides, comme l’on fait l’ONU, la Commission européenne, le Parlement européen, la Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH), la Défenseure des Droits, et toutes les forces progressistes.

Fidèles aux valeurs républicaines que la Révolution française nous a transmise, avec la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, nous partageons ce que le député révolutionnaire Jean-Paul Marat, médecin, physicien et journaliste écrivait en 1774 dans son ouvrage « Les chaînes de l’esclavage » :

« Dans un état bien ordonné, la liberté de la presse doit être illimitée pour les écrivains qui surveillent les fonctionnaires publics. »

Conscient que la nécessité des mesures sanitaires ne saurait nous priver du droits de manifester pour défendre nos libertés, nous appelons les participants à adopter pendant la manifestation, les mesures de protection individuelle et collective, notamment le port du masque.

 Les organisations signataires:

Ligue des Droits de l’Homme (section de Chalon, du Creusot, Paray Le Monial), Parti communiste Français (fédération 71 et section du Grand Chalon), , Union Locale CGT Chalon, CCFD-Terre Solidaire Chalon s/Saône, CGT éduc Action 71, section de Chalon sur Saône du Parti socialiste, association « Justice et Vérité pour Jérôme Laronze », PRG 71, Confédération Paysanne 71, NPA71, Solidaire 71, EELV, Fédération de Saône et Loire de la Libre Pensée, SNUipp-FSU 71, Planning Familial 71, CNNR71, FSU71, CIMADE Chalon, Collectif Solidarité Chalon Migrants, FI.

Le texte de la conférence de presse sur la manifestation du 5 pour le retrait de la Loi « Sécurité global » en PDF

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.