Le pont de la corne est situé pour moitié sur la ville de Saint Rémy et l’autre moitié sur le territoire de la commune de Lux. Ce pont longeant la Saône permettait d’accéder au Port Guillot, un hameau de Lux. Pour « simplifier » le déjà complexe sujet, c’est Voies Navigables de France (V.N.F) qui a la gestion de cet ouvrage.

L’ACCÈS PAR LE QUAI DE BELLEVUE

Ce pont permet notamment l’accès à deux riverains et au complexe hôtel restaurant « Ma campagne ». Le maître des lieux, Christian Belleville, avait eu l’autorisation de Florence Plissonnier, maire de Saint Rémy, afin que la clientèle puisse accéder en voiture à la structure, mais la semaine dernière V.N.F a interdit la circulation sur le pont ! « Voilà 50 ans que mes prédécesseurs font face à ce dossier sensible », résume le nouveau maire de Lux, Stéphane Hugon. Ce dernier a rencontré dernièrement les responsables de V.N.F et souhaite une table ronde avec ses collègues de Saint Rémy et le Grand Chalon.

La clientèle de M.Belleville, en provenance de Chalon, emprunte le quai de Bellevue, c’est une habitude.

UN ARRÊTÉ DE LA MAIRIE DE SAINT RÉMY, SUSPENDU PAR V.N.F

Florence Plissonnier, maire de Saint Rémy avait donc pris un arrêté le 29 mai dernier autorisant la circulation sur le pont. C’était un moyen de favoriser la circulation dans le sens Quai de Bellevue – Lux et surtout permettre aux fournisseurs et clients de se rendre à « Ma Campagne »… L’arrêté a été suspendu quelques semaines plus tard. Christian Belleville, installé depuis une vingtaine d’années déjà a été informé par la maire de Saint Rémy de cette suspension.

POURQUOI PAS UNE PISTE CYCLABLE ?

« Nous allons relancer la concertation et pourquoi ne pas chercher des solutions » commente, le maire de Lux, Stéphane Hugon… Le ¨Pont de la Corne est « souffrant », c’est ce qui explique que la circulation soit interdite. Les anciens confient « Les forces ayant libéré la ville de Chalon, en septembre 1944, sont passées par là »… Le riche passé de cet ouvrage plaide pour sa conservation, l’hypothèse qu’il soit utilisé pour une piste cyclable, n’est pas à exclure. C’est ce qui motive les élus à solliciter le Grand Chalon pour une étude technique, mais aussi pour élaborer des projets sans exclure le financement. M. Belleville, indique que l’accès au restaurant « Ma Campagne » est possible par le sud, mais certaines habitudes ont été prises !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.