Souffrant depuis quelque temps, Maurice Touzot n’est plus, cet instituteur militant communiste a été un confrère sincèrement et profondément engagé.

UN SECOND TOUR DES CANTONALES À LUGNY

Instituteur de formation, Maurice a été enseignant à l’Institut Médico Pédagogique et Professionnel (IMPRO) à Cruzille. Dans ce village, il est conseiller municipal en mars 1977 et il porte les couleurs du P.C.F lors des élections cantonales de mars 1979, au premier tour, il devance le candidat soutenu par le PS, mais ne parvient pas à « déboulonner » le conseiller général sortant, René Boudier alors bien implanté notamment dans le monde viticole, lors du second tour.

UNE LONGUE CARRIÈRE À VARENNES LE GRAND

L’enseignant poursuit une carrière d’instituteur au centre pénitentiaire de Varennes le Grand. Il lance avec les détenus un journal dénommé « À l’ombre de la ferté ». Le « virus » des médias ne le quitte plus, alors qu’il s’installe à Chagny, il devient correspondant pour le « Journal de Saône-et-Loire », puis un peu moins longtemps pour « Info Chalon ». Ses chroniques, le regard porté sur la vie locale demeurent des références pour celles et ceux s’intéressant à la vie chagnotine.

IL GAGNE UN PROCÈS CONTRE LE J.S.L

Candidat aux cantonales en mars 2008, dans le canton de Chagny pour le P.C.F, Maurice est alors « remercié » par la direction du J.S.L qui engage contre la « Voix Chagnotine » (organe des communistes locaux) une assignation au tribunal pour diffamation Maurice Touzot ne sera pas poursuivi, il bénéficie alors d’un fort soutien dont celui de Marie Georges Buffet, alors secrétaire national du P.C.F, mais aussi de différents maires et élus du secteur de Chagny auquel il était profondément attaché.

À son épouse et à sa famille, notre rédaction exprime ses plus vives condoléances.

1 COMMENT

  1. Maman, ma soeur Céline et moi-même vous remercions pour cet article sans langue de bois. C »est un bel hommage que vous lui rendez, nicolas Touzot.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.