Vie municipale : « Cultivons Chalon » inquiet pour les finances de la ville et pour le commerce du centre-ville… Un plan de relance : timide et ne pas « oublier les oubliés de l’été »…

[Voir aussi l’ITW vidéo de Nathalie Leblanc]

Parmi les questions inscrites à l’ordre du jour de la séance du conseil municipal vendredi (1) figurent notamment le vote sur le compte administratif et les orientations du plan de relance municipal annoncé par le maire. Ces points ont été évoqués mercredi 8 juillet 2020 par Nathalie Leblanc, Francine Chopard et Sébastien Lagoutte, les trois élus de la liste « Cultivons Chalon ». Cette équipe d’élus bénéfice du soutien de leurs colistiers, en septembre, ils prolongeront en commun leur engagement collectif au sein d’une association citoyenne dont les piliers seront notamment la solidarité, la démocratie participative et l’écologie.

Les élus de la liste d’opposition de Cultivons Chalon et les colistiers, à la sortie de la conférence de presse au siège du PS

LES PREMIERS DE CORVÉES, SOUVENT DES OUBLIES AU PETIT SALAIRE

Arnaud Barras et Francine Chopard, ont évoqué la récente crise sanitaire en soulignant le rôle et les fonctions des personnels hospitaliers (publics et libéraux), des agents territoriaux, des aides à domicile, des salariés des commerces… » Les premiers de corvées sont souvent oubliés et mal payés » a mentionné M. Barras. Francine Chopard, a regretté que « la minorité municipale ne soit pas concertée lors de la mise en place de la cellule de crise municipale mise en place par le maire. Nous aurions pu apporter notre contribution », a noté l’élue radicale de gauche. « À l’échelon de Chalon, il y a eu des mesures tardives, incomplètes et parfois répressives » ont remarqué les élus.

PROGRESSION DE L’ENDETTEMENT – DES INQUIÉTUDES POUR LES FINANCES

Autre dossier abordé, celui des finances de la ville et sur ce sujet, les élus ont exprimé des inquiétudes en constatant une progression d’endettement (81, 4 millions d’euros au lieu de 79,3). Autres interrogations et inquiétudes sur la durée de la dette et le montant des investissements (13 millions d’euros) et sur des aménagements qualifiés de ratés, en faisant référence à l’aménagement du quai des messageries. « Il n’y a pas eu un plan d’ensemble, de l’entrée de la ville au Colisée », a constaté Nathalie Leblanc.

« LE MULTIPLEXE A PLOMBÉ LE CENTRE-VILLE »

« En favorisant le complexe cinématographique en zone Sud c’est le centre-ville qui est plombé » a lancé, Nathalie Leblanc en faisant le point sur le devenir de la Place Général De Gaulle. L’élue socialiste a rappelé aussi un engagement du maire en interrogeant « quel est le devenir du cinéma au centre-ville ? ».

FAVORISER LA MÉDIATION

Sébastien Lagoutte, interroge-lui aussi, « quel est le bilan de la vidéo surveillance ? » et constate que le maire tient sa promesse à propose de l’embauche de 10 nouveaux policiers municipaux… ». Notre opposition se justifie par nos priorités que sont le développement de la médiation, l’aide aux associations et des investissements en faveur de l’éducation…

« M. Platret, ne doit pas gérer seul la ville, outre notre présence en qualité d’élus, nous lancerons une association dans un esprit de participation citoyenne ouverte à celles et ceux partageant nos valeurs », a indiqué Nathalie Leblanc.

(1) : 33 questions figurent à l’ordre du jour.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.