La reine du Charolais

0
2099

Chaque mercredi, très tôt le matin, Saint-Christophe en Brionnais s’anime. Les camions venant de partout, d’Italie en particulier, les tracteurs arrivent… Les mercredis, c’est le Marché aux Bestiaux de race charolaise. Ce marché historique jouit depuis longtemps d’une renommée qui va bien au-delà des frontières de la Saône-et-Loire.

Histoire

L’origine du marché est difficile à fixer (environ du Xème siècle). En 1488, Charles VIII accorde les premières foires à perpétuité et Louis XIII les confirme en 1627. En 1868, le marché occupe l’emplacement actuel après s’être tenu longtemps dans la rue principale. Les marchés deviennent hebdomadaires à partir de 1961. En 1971, ouverture du hall de paiement, remplaçant le célèbre « Mur d’Argent ». Sans cesse, depuis les installations s’agrandissent et s’adaptent aux impératifs européens. En 2005, le jour du marché est désormais le mercredi après-midi au lieu du jeudi matin. En 2007, le projet du marché au cadran naît. Il est développé sous l’égide de Clément Le Page, Architecte à Arcature. Ce marché au cadran ouvre le 3 juin 2009. L’établissement de la vente au cadran en 2009 lui a conféré la première place en France pour ce type de transaction. La race charolaise est réputée par l’excellence de sa viande

Le marché au cadran

Les transactions au marché au cadran (jeunes bovins, broutards, animaux dits « maigres ») débutent vers 6 h ou 7 h (variable d’un mercredi à l’autre en fonction du nombre de bovins) et reprennent à 12 h 45 jusqu’à la fin de la journée (selon le nombre de bovins). Quant au marché traditionnel, à l’emplacement d’origine, de gré à gré (animaux dits « gras », destinés à l’abattoir), elles débutent à 12 h et se terminent à 12 h 45.

Le marché au cadran est une vente par lot (unitaire ou multiple) de bovins par mises successives. Acheteurs et vendeurs se rencontrent sur un seul site et sur un temps imparti par l’intermédiaire du Responsable des ventes. Ce mode de commerce assure : la garantie des paiements, la transparence des cours, un prix suivant la loi de l’offre et de la demande.

Ce mercredi 20 janvier 2021, ce n’est pas un grand jour : 761 bêtes vendues pour l’export, 422 pour le marché du maigre et 66 pour le marché du gré à gré qui perd chaque année en volume

  • Pour le Marché de l’export, les apports, broutards et laitonnes, sont corrects. La vente est toujours très sélective avec une faible demande. Beaucoup d’animaux sont encore non vaccinés ce qui perturbe également les transactions.
  • Pour le Marché du maigre, vaches et génisses, la vente est rapide et active avec des cours facilement reconduits. Par contre, le bétail plus maigre est pénalisé davantage.
  • Le Marché du gré à gré propose 66 bêtes destinées à l’abattoir.

Tourisme

Des visites guidées sont organisées (actuellement arrêtées pendant cette période de Covid) de 9 h à 16 h. On ne quitte pas Saint-Christophe sans déjeuner le midi et déguster sur place la viande charolaise : les restaurateurs (quand les restaurants sont ouverts) proposent leur menu du marché avec au choix selon votre appétit pot-au-feu, tête de veau, entrecôte ou pavé de bœuf.

Saint-Christophe en Brionnais

Le Brionnais est par excellence un pays de bocage et le territoire municipal de Saint-Christophe en présente toutes les caractéristiques : prédominance des herbages, parcelles de forme irrégulière et de taille inégale encloses de haies vives, habitat dispersé et réseau serré de chemins ruraux. Dans ce type de paysage, la répartition de la population multiple les écarts – une quarantaine dans la commune – et les fermes isolées. L’agriculture joue tout naturellement un rôle primordial dans la vie économique de la commune même si le nombre des exploitations s’y est considérablement réduit au cours des dernières décennies comme cela s’est produit en général dans les campagnes. Saint-Christophe est à 21 km de Paray-le-Monial, 25 km de Charolles, et 67 km de Mâcon. La commune de Saint-Christophe-en-Brionnais est située dans le département de la Saône-et-Loire, l’arrondissement de Charolles et depuis 2015 dans le nouveau canton de Chauffailles considérablement agrandi.

Sources 

  • https://www.tourismecharolaisbrionnais.fr/marche-aux-bestiaux.
  • htmlhttps://www.cadran-brionnais.fr/quisommesnous.
  • htmlhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Christophe-en-Brionnais
  • Reportage CTV
  • Les photos sont de CTV

Diaporama de Photos

Les chiffres 2017 du cadran

Chiffres du cadran de 2017 (PDF)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.