[Conférence de presse Travaux de Restauration du Cloître] Après 10 ans de fermeture au public et de considérables travaux, la cathédrale retrouve son petit cloître, le grand cloître (place autour des maisons des chanoines – place du cloître) ayant été détruit au début du 20e siècle.

Ce nouveau joyau, qui ne manquera pas d’attirer de nombreux touristes est présenté par le Maire et les différents acteurs de la restauration à la presse le mercredi 18 (voir vidéo). Il est inauguré le vendredi soir 20 (voir le live FB) et enfin livré au public de samedi 21 (et le dimanche), premier jour des journées européennes du Patrimoine. Puis bien sûr des jours de visite guidée ou non seront instaurées (les dimanches d’octobre en visite guidée par l’Espace patrimoine) avant une ouverture totale à organiser

Gilles Platret, Maire de Chalon
Gilles Platret, Maire de Chalon

L’opération de restauration de ce cloître, sur ces dix années, a coûté plus de 1 million d’euros (1 038 601) dont 466 000 pour la DRAC, 110 000 pour l’État, 300 000 pour le Région, 162 188 pour le Département et le reste (environ 300 000) pour la ville, propriétaire du lieu.

La galerie du cloître a été édifiée à la fin du XIVe siècle pour les chanoines de la cathédrale qui vivaient dans des maisons situées place Saint-Vincent (actuellement Place du Cloître ou rue de la poissonnerie. Le cloître est un lieu de recueillement, de calme, de sérénité de méditation, de déambulation, de lumière. Les travaux archéologiques attestent la présence du premier cloître vers l’an mille.

On y entrait par un portail centré au Nord, côté cathédrale. À l’est et à l’Ouest les façades des bâtiments canoniaux* se distinguent les des larges baies symétriques de la probable salle du Chapitre (salle où les chanoines se réunissaient)

Le cloître est vendu comme bien national à la Révolution. Il est reconstitué au début du XXe siècle par l’abbé Mugnier. Il est classé monument historique le 30 avril 1928. Il est cédé à la ville en 1956. La décision de procéder à la restauration globale du site est prise par la ville en 2012.

C’est l’aile Nord, qui avait largement disparu au cours de l’histoire qui a nécessité le plus de travaux et de création. La restauration n’est pas une copie de ce qui a existé auparavant. C’est une création (anneaux en laiton par exemple), menée par Frédéric Didier, architecte en chef des Monuments Historiques. Le traitement entre en totale cohérence avec les 3 autres galeries existantes. Cette aile a été reconstruite en respectant les codes architecturaux de l’époque sans dupliquer à l’identique cette partie du cloître. Dans l’esprit des chapiteaux médiévaux, 40 sculptures en pierre de Saint-Marc (Pierre calcaire de Bourgogne) ont été réalisées par Laëtitia de Bazelaire de Rupierre. Certains de ces chapiteaux réinventés illustrent les thèmes propres à l’histoire de Chalon

* Qui est réglé par les canons, par les règles de l’Église catholique. Relatif au canonicat, à la dignité de chanoine.

Inauguration officielle du cloître de la cathédrale St Vincent – 20  septembre


Le + photo de ChalonTV

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.