Etoile jaune et anti-vaccins : Nombreux défilés en France contre « la dictature sanitaire »

0
973

Plus de 114.000 personnes ont manifesté samedi à Paris et dans de nombreuses villes de l’Hexagone pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme une « dictature sanitaire », tandis que le Premier ministre Jean Castex les appelait à se montrer « solidaires » en se faisant massivement vacciner contre le COVID-19. Les annonces faites lundi par Emmanuel Macron pour inciter les Français récalcitrants à se faire vacciner ont provoqué une ruée vers les centres de vaccination et semblent bénéficier d’un soutien dans l’opinion publique. Selon une enquête Ipsos/Sopra Steria pour Le Parisien-Aujourd’hui en France et France Info publiée vendredi, 69% des sondés approuvent ainsi l’obligation de vaccination pour les soignants et 62% la mise en place du « pass sanitaire » dans les lieux publics.

Dimanche, un rescapé de la rafle du Vel d’Hiv s’est élevé contre l’utilisation de l’étoile jaune par les opposants au pass sanitaire, qui s’estiment discriminés par le gouvernement. Certaines pancartes dans les manifestations anti-vaccins, mercredi et samedi, détournaient des slogans nazis, comme la formule inscrite sur le portail du camp d’extermination d’Auschwitz [«Le travail rend libre»,ndlr] «Le pass sanitaire rend libre».

Joseph Szwarc, 94 ans, participait à la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français, en présence de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée aux Armées, au Square des Martyrs juifs, dans le 15e arrondissement de Paris. Au début de son discours à la tribune, il a brandi une feuille sur laquelle étaient représentée une étoile jaune barrée de la mention «sans vaccin». «Je voudrais dire mon indignation devant ce qu’il s’est passé cette semaine», a-t-il commencé.

«Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point cela m’a ému. Cette comparaison est odieuse! Il faut se lever tous contre cette ignominie. Les larmes me sont venues, je l’ai portée l’étoile moi, je sais ce que c’est, je l’ai encore dans ma chair. C’est le devoir de tous de ne pas laisser passer cette vague outrancière, antisémite, raciste qui rode. Je crois que c’est un devoir primordial», a poursuivi le vieil homme, très applaudi. Avant lui, la Ligue Internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) avait vivement réagi sur Twitter : «Arborer une étoile jaune fantaisiste, c’est se moquer des victimes de la Shoah. La Licra condamne fermement cette “minimisation outrancière”, par le biais de détournements, d’un crime contre l’humanité. Elle fait le lit du négationnisme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.