Les centres-villes des villes moyennes, comme Chalon, ont de sérieux problèmes de dépérissement, et ceci depuis plusieurs années : magasins fermés, enseignes changeantes rapidement, fréquentation en baisse. Ces centres deviennent de plus en plus des « musées », des espaces déserts. Partout, dans les villes, des les commerces, dans les associations citoyennes et même au niveau de l’Etat, le mot d’ordre est lancé : « Il faut redynamiser, sauver nos cœurs de ville.

Dans cette dynamique la Fédération des UCIA (Union commerciale Industrielle et Artisanale) de Saône-et-Loire tient, ce lundi 16, chez son partenaire naturel, la CCI, conférence de combat… Et si on allait faire un tour en ville ?.

C’est devant un public clairsemé (une vingtaine de personnes dont la Maire de Montceau, le maire de Tournus et l’Adjoint en charge du commerce de Chalon), que Jean-Pierre Lehmann, président de la Fédération nationale des Centres-villes (FNCV) explique les raisons de cet état des lieux des commerces de centre-ville et des solutions qui permettrait de les sauver. Tout le monde est bien conscient qu’il n’y a pas de recettes miracles et que chaque ville a ses particularités.

J.P. Lehmann

La première raison est simple : la perte du pouvoir d’achat de beaucoup de citoyens. La deuxième est le développement des Centres commerciaux périphériques où l’on peut facilement et gratuitement stationner, où l’on trouve tout : hypermarché, mais aussi petits magasins et maintenant pour gagner le temps, précieux à notre époque, des drive, des caisses automatiques… Ces zones commerciales (comme Carrefour Sud) deviennent de véritable centre-ville. De plus l’offre est démentielle par rapport à la demande, à une époque où, par internet, on trouve tout, souvent à prix moins cher, et où l’on peut être livré le lendemain de sa commande.

Pour redynamiser les cœurs de ville, Jean Pierre Lehmann souligne que les commerçants doivent y apporter des plus, de la qualité, des produits originaux, des produits artisanaux, un savoir-faire, un savoir conseiller… et le sourire… Il faut aussi que le commerce se repense. Le commerce à lui seul, même si des grandes enseignes comme H & M, peuvent être, selon lui, des locomotives, il faut aussi redynamiser la vie en cœur de ville par des lieux de convivialité, de rencontre, de originalité. Il cite des street art sur les murs, les objets, un matériel urbain original et non standards comme c’est le cas aujourd’hui. Pour lui, les gens aiment leurs cœurs de ville… Ils n’y demandent qu’à y revenir si on sait les séduire, les écouter.

Ce travail de redynamisation doit être un projet ensemble, élus, architectes, associations de commerçants ou de citoyens, chambres consulaires (CCI…) commerçants, citoyens…. C’est la seule chance, selon lui, de gagner cette bataille. Il doit se penser avec méthodologie et loin des egos.

L’état est conscient de ce problème et a très vite (ce qui surprend M. Lehmann) mis en place un Plan Action Cœur de Ville (Plan Mézard). 5 milliards seront consacrés à cette action pour 222 villes moyennes dont, pour la Saône-et-Loire, Chalon, Mâcon, Autun, Montceau-Les-Mines, Le Creusot. Pour J.P. Lehmann, il est temps, tous ensemble, de relever le défi.

La fédération des Centres-villes a, elle dont c’est un peu le cœur de métier, quelques réflexions, quelques solutions comme les Vitrines de France, qui se déclinent départementalement – Les Vitrines de Saône-et-Loire — qui proposent aux associations, aux comités d’entreprise, aux particuliers des chèques cadeaux en lien avec les commerces locaux. Elle a mis aussi au point une application smartphone qui permet, et cela dans 40 villes, de trouver les magasins que l’on cherche, les bonnes affaires… mais aussi en partenariat avec les villes, les Offices de tourisme, de mieux profiter de la ville et donc de ces cœurs de villes.

Reportages ChalonTV sur ce sujet

Présents : Les Maires de Montceau (Marie Claude Jarrot), de Tournus (Bertrand  Veau), de St Gengoux (M. Delorme), les adjoints chargés du commerce  de Montceau (M. Souvigny), de Chalon (Sophie Landrot), les membres du CA des UCIA 71 (Emmanuel Thillet (Président), Catherine Fournet, Pierre Remy et le Président de la CCI 71 Michel Suchaut…

https://www.fncv.org/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.